Journée internationale contre la torture : Quand la France va-t-elle cesser d’accueillir les tortionnaires israéliens ?

.

.

.

Le 26 juin est la journée internationale de lutte contre la torture, mais la France qui a signé la Convention internationale contre la torture, déroule régulièrement le tapis rouge à des tortionnaires israéliens !



« Torture testée en israel »

Il n’est pas une journée sans que des hommes, des femmes ou des enfants palestiniens soient torturés dans les centres d’interrogatoire et les prisons d’Israel, mais aussi dans leur vie quotidienne.

Les rapports d’associations, y compris israéliennes, de juristes internationaux, d’ONG comme l’UNICEF ou l’ACAT, se suivent et se ressemblent sur leur caractère systématique et sur leur variété : coups, privation de sommeil, de WC, de douches, de vêtements propres, positions douloureuses, viols et menaces de viol, séances d’interrogatoire qui peuvent durer jusqu’à 75 jours pour les Palestiniens (règles qui n’existent pas pour les juifs arrêtés ou détenus), confinement solitaire pendant des semaines, des mois, voire des années, cellules insalubres, glaciales ou étouffantes, fouilles à nu la nuit, non traitement des malades, privation de visites, et d’études, … mais aussi démolitions des maisons familiales, arrestations avec des chiens d’attaque, non restitution des corps des victimes palestiniennes. L’imagination de l’occupant israélien est fertile quand il s’agit de torturer toute une population.



Qu’ils soient accusés de militer dans un parti politique ou un comité populaire, d’être avocat, journaliste, ou clown (le clown Mohamed Abu Sakha vient de voir sa détention a »administrative » prolongée), d’avoir lancé des pierres contre les jeeps qui occupent leurs villes, leurs villages et leurs de réfugiés, d’avoir publié sur internet, des propos contre l’occupation, d’avoir commis des actes de résistance contre l’occupant, ou encore sans la moindre accusation, inculpation, ni procès, comme les quelques 700 détenus « administratifs », la torture physique et psychologique sont une spécialité israélienne.

Des dizaines de prisonniers palestiniens en sont morts dans les prisons israéliennes sans qu’on en parle : 73 de manière documentée par Addameer, depuis 1967.



Pour Arafat Jaradat, roué de coups en détention, qui est mort d’un syndrome des détresse respiratoire aigue le 23 février 2013, Israel n’a pu étouffer l’affaire. Mais aucun gouvernement, aucune institution internationale n’a pour autant demandé des comptes à Israël.

Le simple fait de vivre à Gaza est un motif de tortures telles que la privation d’eau potable, d’électricité, de médicaments, de traitements…

En ce 26 juin 2017, vingt-cing juristes internationaux, parmi lesquels les Pr. Richard Falk, John Dugard, Laurens Jan Brinkhorst,Tom Moerenhout et Michel Waelbroeck, viennent de publier un document montrant que toutes les instances européennes qui s’engagent dans des collaborations avec Israël, sont dans l’illégalité et violent le droit international, dans la mesure où Israel pratique la torture.

.

Source:

CAPJPO-EuroPalestine

http://www.europalestine.com/spip.php?article13135

.

.

************************************************************

Que faire d’Octobre? La question du centenaire de la Révolution Bolchévique

.

.

.

.

 

A l’occasion de l’année du centenaire d’Octobre, il y a toutes les réactions possibles qui s’expriment, soit pour être sûres de bien enterrer le souvenir de l’URSS, dès fois que, …avec le syndrome de l’ »ostalgie », on ne sait jamais…, soit pour récupérer ce qui peut encore être utile au service de telle ou telle petite boutique politique très formellement « de gauche », parfois, mais pas que…

Et dans la prétendue « extrême-gauche », voire même s’affichant parfois « marxiste-léniniste », quelques appels à une commémoration « unitaire » ont récemment jailli ici et là…

Célébrer Octobre, ce n’est pas célébrer n’importe quelle révolution.

C’est célébrer la première alternative au capitalisme enfin réalisée et construite, et construite durablement sur une période et une étendue suffisamment extensibles pour avoir marqué profondément l’histoire de l’humanité.

La question est donc de savoir si l’on veut se contenter de célébrer les « 10 jours qui ébranlèrent le monde », comme un événement folklorique sur lequel on peut broder n’importe quelle légende de circonstance, au gré des obsessions politiciennes intéressées des uns ou des autres, ou bien si l’on considère que cette voie ouverte vers le socialisme, durant plusieurs décennies, est une première tentative humaine d’envergure et qu’il y a des leçons positives à en tirer pour réussir la prochaine…

 

 A lire sur le blog

TML

.

Que faire d’Octobre? La question du centenaire de la Révolution Bolchévique

 

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2017/06/24/que-faire-doctobre-la-question-du-centenaire-de-la-revolution-bolchevique/

 

 

ЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖ

ЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖ

ЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖ

ЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖ

La Nature a horreur du Vide…!

.

.

.

.

RECORD ENCORE BATTU !!

 

 

 

 

 

 

 

 

**************Source :

TRIBUNE MARXISTE-LÉNINISTE

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2017/06/21/la-nature-a-horreur-du-vide/

***************************************

Au sujet du « vide » actuel de la FI, voir aussi :

En réponse au camarade Viriato, au sujet de la FI

« …à propos du choix de participer au laborieux « processus d’unification » des rares éléments se réclamant encore du marxismes-léninisme, et/ou de la possibilité d’espérer relancer le mouvement ouvrier à partir de la FI… »

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2017/06/21/en-reponse-au-camarade-viriato-au-sujet-de-la-fi/

*****************************************

Trotsky contre Marx ? -1- Objet et pertinence du propos

.

.

.

.

Trotsky contre Marx ?

.

.

(__1_Objet et pertinence du propos.)

.

.

.

Le trotskysme serait-il le dernier refuge politique de la pensée marxiste? C’est l’image qui nous en est donnée aussi bien par ses adeptes que par les médias, qui l’associent à la notion d' »extrême-gauche », supposément « anticapitaliste » et même « révolutionnaire ».

Associer trotskysme et marxisme, cela suppose, et c’est ce qui nous est implicitement affirmé par les uns et les autres, qu’il y ait eu un lien conséquent entre la pensée et l’action de Marx et celle de Trotsky, au delà d’une revendication historique formelle.

Entériner ou contester la validité de cette revendication n’est donc pas sans importance, dans le contexte de crise actuelle.

En dépit de l’approfondissement de la crise, si le discours critique à l’égard du capitalisme semble retrouver une certaine légitimité, la constitution d’une alternative politique anticapitaliste semble non seulement être rendue inopérante à travers le discours trotskyste, mais même connaitre encore une suite de reculs successifs au profit d’alternatives réformistes, populistes, et même social-fascistes.

Dans ce sens on comprend que la machine médiatique au service du système se satisfasse très bien d’offrir un strapontin de « contestataire officiel », en quelque sorte, à ce qui reste du courant trotskyste, et qui constitue, de fait, l’un des meilleurs verrous de sécurité du système, par rapport à l’émergence d’une lutte sociale réellement prolétarienne.

 

 A lire sur le blog

  TML: 

Trotsky contre Marx ? -1- Objet et pertinence du propos

 

 

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2017/06/17/trotsky-contre-marx-1-objet-et-pertinence-du-propos/

 

 

 

ЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖ

ЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖ

ЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖ

ЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖ

Un tract TML pour le 19 Juin, « Pour une alternative politique! »

.

.

.

Les nouvelles « ordonnances » voulues par Macron et sa clique ne sont pas un simple « remake » du scenario « El Khomri » de l’an dernier.

Elles sont un nouveau « grand bond en avant » dans la dégradation des conditions de vie du prolétariat et des classes populaires en France.

La riposte et la résistance à cette agression ne peuvent être un « remake » du scénario des défilés-spectacles et autres « nuits debout » de l’an dernier, scénario qui contenait déjà son propre échec et qu’il est particulièrement négatif de vouloir rejouer.

Contre la politique-spectacle et son show macronien mis en scène par le capital, la résistance ne peut être que la Révolution du retour au réel!

Un tract TML pour le 19 Juin,

également disponible en PDF :

tract TML 19 Juin

.

.

.

POUR UNE ALTERNATIVE POLITIQUE A LA CRISE!

Toutes les richesses crées, en biens et services socialement utiles, sont le fruit du travail, devenu précaire et de plus en plus mal payé, des forces vives productives qui sont la force essentielle de la société.

Leur fonction naturelle est de répondre aux besoins sociaux des travailleurs et de leurs familles.

Avec la crise, le fait qu’elles soient détournées au profit de l’accumulation du capital apparait de plus en plus flagrant.

Les besoins sociaux les plus élémentaires d’une part croissante de la population ne sont plus satisfaits, alors que prolifèrent les services et productions superfétatoires et de luxe, gaspillant les ressources de la planète.

Rendre aux forces productives vives leur fonction sociale première,

c’est l’exigence de l’heure!

Dans ce but, il est nécessaire de rendre à chacun

le pouvoir de s’y impliquer, en y participant par son travail, afin de recevoir en échange la juste part qui lui en revient, pour soi-même et sa famille.

7 points du débat de fond :

___1_Créer un nouvel équilibre économique où les forces productives sont employées pour répondre aux besoins sociaux réels, et non à l’accumulation du capital. Cela seulement rendra possible le partage du travail entre tous, éliminant ainsi le chômage et la précarité.

L’avenir du mouvement social n’existe donc concrètement qu’autour des revendications pour un tel partage véritablement socialiste prolétarien du travail, impliquant la socialisation des moyens de production et des services essentiels.

__2_Recensement des besoins sociaux urgents actuellement non satisfaits, notamment en matière de logement et de santé.

__3_Recensement des forces productives disponibles et nécessaires à développer pour satisfaire ces besoins réels.

__4_Redéfinition d’un budget en équilibre, en base valeur-travail, entre ces forces productives et ces besoins.

__5_Redéfinition, dans cet équilibre, de la durée moyenne hebdomadaire de travail, nécessaire pour atteindre cet objectif.

__6_Réajustement, dans le cadre de cet équilibre, du SMIC à un niveau permettant d’accéder au moins à la satisfaction pour tous des besoins sociaux essentiels, notamment en matière de logement, éducation, culture, sport, etc…

__7_Prise en compte, dans cet équilibre, de l’effort collectif nécessaire aux objectifs de sécurité, de développement social et de solidarité.

Texte extrait de

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2017-pour-sortir-de-limpasse-la-revolution-du-retour-au-reel/

Pour en débattre:

tml-info@laposte.net                         https://tribunemlreypa.wordpress.com/

Tribune Marxiste-Léniniste

жжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжж

жжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжж

жжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжж

жжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжжж

La France En Marche… Un record en vue…!

.

.

.

La France En Marche…

.

.

.

 

 

http://www.bfmtv.com/politique/legislatives-vers-une-abstention-record-sous-la-ve-republique-1181492.html

Si La République en marche!, mouvement d’une future majorité présidentielle, est donné en tête des intentions de vote, c’est l’abstention qui risque de marquer les prochaines législatives.

 

Presque un Français sur deux n’irait pas voter aux prochaines législatives, prédit un sondage Odoxa. Sur le plateau de BFMTV, la directrice générale de l’institut Céline Bracq explique que « la participation pourrait atteindre les 52% ». Soit donc 48% d’abstention. Pour rappel, cette même abstention était de 42,78% en 2012. A ce niveau il s’agirait ni plus, ni moins, que d’un « record d’abstention sous la Ve République ». « On serait 20 points en dessous de la participation moyenne », insiste Céline Bracq.

 

« On voit qu’il y a une forte avance pour le mouvement du président, La République en marche!, mais ça s’apparente plus à une victoire par chaos technique. C’est une victoire en trompe l’œil. Cette ‘Macronmania’ dont on entend parler, on ne la relève pas vraiment au sein des électeurs. Ils ont envie de donner une majorité au président, mais ils restent sans illusion », analyse Céline Bracq.

 

Le « vote d’amplification », constante sous la Ve République

 

Vote de « cohérence », « d’amplification » de l’élection présidentielle, les expressions sont nombreuses pour désigner un constante du fonctionnement de notre régime parlementaire présidentialisé. Les Français seraient donc en passe de donner une majorité pour « donner sa chance au président », relève Jean-Sébastien Ferjou, cofondateur du site Atlantico. Mais surtout, il apparaît que les autres partis « ont, contrairement à Emmanuel Macron, très mal joué leur partition après le premier tour » de la présidentielle.

 

A cette réalité politique conjoncturelle s’ajoute cette constante structurelle que les législatives tenues dans la foulée de l’élection présidentielle ont toujours donné une « majorité et même une majorité absolue » au président. « Sauf en 1988, lorsque François Mitterrand (qui venait d’être réélu, NDR) avait appelé à voter pour d’autres afin de n’obtenir d’une majorité relative », rappelle Hervé Gattegno, éditorialiste à BFMTV. Une posture à rapprocher de la réflexion rapportée de l’actuel président, quand celui-ci évoque la « crainte d’avoir trop de députés » élus.

L’abstention serait, précise Céline Bracq, « répartie de manière homogène, parti par parti ». Autrement dit, ni le Front national, ni la France Insoumise, ni Les Républicains, ni le Parti socialiste, ne réussiraient à constituer, pour toutes les raisons précédemment invoquées, à constituer une force d’opposition suffisamment crédible à la vague montante de La République en marche!. Dans ces conditions, il va être difficile, y compris pour les candidats macronistes de se qualifier dès le premier tour du 11 juin prochain. Avec une abstention aussi forte que celle envisagée par les enquêtes d’opinion, atteindre le seuil des 12,5% des inscrits – certes non des suffrages exprimés – pour se maintenir au second tour risque d’être compliqué pour tout le monde.

 

http://www.bfmtv.com/politique/legislatives-vers-une-abstention-record-sous-la-ve-republique-1181492.html