Pourquoi et comment une augmentation réelle du SMIC doit concrètement favoriser l’emploi…

 

 

 

https://images.midilibre.fr/api/v1/images/view/5c0eca613e45463d71303c62/large/image.jpg

 

 

 

Pourquoi et comment

une augmentation réelle du SMIC

doit concrètement favoriser l’emploi…

 

 

Science humaine et donc non-exacte, l’économie est le plus souvent, dans ses applications pratiques, une démarche empirique. Il y a les mesures qui marchent et les autres, généralement les plus nombreuses, dans le système actuel.

Les dernières mesures prises par Macron auront peut-être pour effet de diviser le mouvement des gilets jaunes, sinon de l’étouffer tout à fait, mais provisoirement, de toutes manières, vu l’ampleur du mal-être social. A moyen terme, elles sont, à coup sûr, un nouveau boulet fiscal et économique que le pays devra tirer, et dont le poids retombera encore sur les classes populaires et prolétariennes.

Ne pas pénaliser l’emploi, et surtout dans les petites entreprises, tel est le prétexte avancé pour ne pas augmenter réellement le SMIC.

Or le surlendemain du pitoyable discours éclair de Macron le gouvernement espagnol annonçait, quant à lui et à son pays, une augmentation généralisée du salaire minimum de 22% !!!

Une mesure qui lui revient « royalement », si l’on ose dire, à 340 millions d’euros, et qui sont donc à comparer avec le nouveau trou de 10 Milliards d’euros que font les « mesures Macron » dans le budget de la France. Un rapport de 1 à 30, pratiquement…

Doit-on penser pour autant que le gouvernement espagnol entend par là favoriser l’essor du chômage… ?

Quel gouvernement entreprendrait délibérément un tel choix ? En réalité, en matière d’impact sur le chômage d’une augmentation du SMIC, si le sujet est effectivement discuté, rien n’est réellement prouvé, pour le moins, et la motivation réelle de Macron apparaît pour ce qu’elle est : une volonté de mettre fin au mouvement GJ sans qu’il en coûte un seul euro à ses sponsors de la haute finance, le simple contribuable restant le cochon de payeur… !

Et si, paradoxalement en apparence, on revendiquait un calcul du montant des charges sociales proportionnel au nombre des salariés de l’entreprise, avec un taux progressif calculé de manière à favoriser délibérément les petites entreprises, mais sans arriver, pour autant, à une augmentation exponentielle pour les plus importantes ???

Un système de calcul progressif élimine les effets de seuil, tels que l’embauche d’un salarié supplémentaire puisse éventuellement faire basculer l’entreprise d’une catégorie dans l’autre, comme cela s’est souvent produit avec les dispositifs précédents…

Sur l’exercice 2018, le budget de la Sécu retrouve pratiquement son équilibre. Pour 2019, un léger excédent était même prévu, sur lequel l’État lorgnait déjà avec avidité comme nouvelle ressource pour boucher ses propres trous…

Du fait que, mécaniquement, une augmentation réelle du SMIC aurait logiquement encore amélioré la situation budgétaire de la Sécu, il devenait donc possible de la conserver en l’état tout en répartissant les charges par un système de calcul progressif, sans effet de seuil.

De plus, cela favoriserait la progression généralisée des salaires dans les TPE et PME, en sus de l’augmentation du SMIC.

Évidemment, cela mettrait quelque peu à contribution les plus grandes entreprises, du genre de celles qui génèrent les super-profits du CAC40…

On peut rêver…

Et en tous cas, glisser l’idée de cette revendication dans le tuyau de l’oreille du mouvement GJ…

Histoire de réveiller ceux que les promesses de l’arnaqueur Macron commençaient à endormir…

Artisans, petits patrons de TPE et de PME se retrouvaient avec les salariés autour des braseros, sur les ronds-points occupés…

Avec cette revendication, ils auront une raison durablement valable de s’y réchauffer encore, dans cette lutte.

La survie économique et l’emploi, dans des milliers d’entreprises, y sont en jeu.

 

Lepotier

https://media.ouest-france.fr/v1/pictures/530a49fb1ab1dc096f207b24f667c62a-gilets-jaunes-pres-de-laval-les-voitures-filtrees-jusqu-18h30.jpg?width=1260&height=712&fill=0&focuspoint=50%2C25&cropresize=1

*******************************

 

https://frontdeslaics.wordpress.com/2018/12/12/le-gouvernement-augmente-le-salaire-minimum-de-22-en-espagne/

 

https://frontdeslaics.wordpress.com/2018/12/12/non-le-smic-ne-va-pas-augmenter-de-100-euros/

 

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2018/12/11/smic-100-e-le-parisien-demonte-larnaque/

 

https://nousnesommesriensoyonstout.wordpress.com/2018/12/11/gilets-jaunes-ce-que-nous-voulons-tout-mais-dabord-lessentiel/

 

https://frontdeslaics.wordpress.com/2018/12/02/gilets-jaunes-un-cahier-de-revendications-adresse-a-lassemblee-nationale/

 

**************************************************************

https://media.ouest-france.fr/v1/pictures/38e45162226625374ee5c7a8d006fbb1-argentan-les-gilets-jaunes-campent-sur-leurs-positions.jpg?width=1260&height=712&fill=0&focuspoint=53%2C28&cropresize=1

https://images.sudouest.fr/2018/12/01/5c02b6b966a4bd1c7b6a4928/default/1000/on-se-rechauffe-autour-du-brasero.jpg

DERNIÈRE MINUTE:

ARTICLE CENSURÉ SUR BELLACIAO !!!

MAIS REPUBLIÉ SUR AGORAVOX:


 Pourquoi et comment une augmentation réelle du SMIC doit concrètement favoriser l'emploi...

Pourquoi et comment une augmentation réelle du SMIC doit concrètement favoriser l’emploi…

Science humaine et donc non-exacte, l’économie est le plus souvent, dans ses applications pratiques, une démarche empirique. Il y a les mesures qui marchent et les autres, (…)

| Luniterre   + Partager

***************************************

Publicités

Le gouvernement augmente le salaire minimum de 22% …en Espagne!

https://www.afp.com/sites/default/files/nfs/diff-intra/francais/journal/une/927648f3e7bb7228e7f0e12e3ea7d598de414ea3.jpg

 

 

« Le gouvernement annonce

la hausse de 22% du salaire minimum…

 

Bon…, c’est en Espagne!

 

« Le chef du gouvernement espagnol Pedro Sanchez a annoncé mercredi qu’il augmenterait par décret le salaire minimum de 22%, lors du conseil des ministres du 21 décembre qui aura lieu à Barcelone.

« Le Conseil du 21 décembre approuvera la hausse du salaire minimum ». Elle entrera en vigueur « à partir de 2019 » et constituera « la hausse la plus importante depuis 1977 », a déclaré Pedro Sanchez devant les parlementaires.

En annonçant qu’il relèvera par décret le salaire minimum mensuel de 858 euros à 1.050 euros brut, Pedro Sanchez fait passer une mesure phare de son projet de budget pour 2019, qu’il n’a pas en ce moment les appuis nécessaires pour faire voter au parlement

Selon le projet de budget publié début octobre, cette mesure coûtera 340 millions d’euros à l’Etat. Elle a été durement critiquée par l’opposition de droite. »

https://www.afp.com/fr/infos/334/espagne-le-gouvernement-annonce-la-hausse-de-22-du-salaire-minimum-doc-1bj3rc3

 

…Et ça [ne] lui coûtera que 340 millions d’€uros…

 

…A comparer avec les 10 Milliards

gaspillés par Macron pour « financer »

son mensonge médiatique sur les « 100€ de plus »

pour les Smicards de France !!!

 

https://frontdeslaics.wordpress.com/2018/12/12/non-le-smic-ne-va-pas-augmenter-de-100-euros/

 

https://frontdeslaics.wordpress.com/2018/12/12/contre-macron-contre-le-terrorisme-un-seul-front-resistance/

 

 

https://nousnesommesriensoyonstout.wordpress.com/2018/12/11/gilets-jaunes-ce-que-nous-voulons-tout-mais-dabord-lessentiel/

 

 

Contre Macron, Contre le terrorisme, Un seul front, RÉSISTANCE!!

 

 

 

Après sa nouvelle et pitoyable

arnaque fiscale télévisée de lundi,

Macron sera-t-il sauvé

par le coup de gong du terrorisme ?

Contre le terrorisme,

Contre Macron,

 

Un seul front !

RÉSISTANCE !!

 

https://i1.wp.com/lvdneng.rosselcdn.net/sites/default/files/dpistyles_v2/ena_16_9_extra_big/2018/12/12/node_505421/39922262/public/2018/12/12/B9717916491Z.1_20181212143954_000%2BGRECJQ9RT.1-0.jpg

Fusillade de Strasbourg: La détermination intacte des Gilets jaunes malgré les appels à la «responsabilité»

http://lavdn.lavoixdunord.fr/505421/article/2018-12-12/la-determination-intacte-des-gilets-jaunes-malgre-les-appels-la-responsabilite

Alors que le secrétaire d’Etat à l’Intérieur espère « qu’il y aura moins de manifestations » de Gilets jaunes ce week-end, son appel ne semble pas être entendu sur le terrain, au lendemain de l’attaque de Strasbourg.

L’acte V des Gilets jaunes sera-t-il maintenu samedi? Au lendemain de l’attaque de Strasbourg, le mouvement semblait décidé mercredi à poursuivre sa mobilisation malgré les appels du gouvernement à la « responsabilité », selon les mots de Laurent Nunez, le secrétaire d’Etat à l’Intérieur, mercredi. De Tours à Marseille en passant par Calais, de nombreux Gilets jaunes expriment leur solidarité avec les victimes de Strasbourg mais restent déterminés à faire entendre leur colère, dans la rue ou autour de ronds-points, après les mesures annoncées lundi soir par le chef de l’Etat.

Dans les Bouches-du-Rhône, le mouvement est « parti pour un acte V, en plus important même », affirme Thierry Marre, coordinateur des Gilets jaunes à Istres, jugeant « très peu probable » que l’attaque entraîne la suspension de la mobilisation. « Je ne pense pas qu’on reculera », poursuit-il, réclamant comme d’autres « la démission » d’Emmanuel Macron.

« En l’état actuel des choses, nous sommes toujours partis pour un acte V »

Même détermination à Marseille même si l’on reconnaît que le drame strasbourgeois ne peut être ignoré. « Nous verrons ce qui se passe, nous ne sommes pas des abrutis. Mais en l’état actuel des choses, nous sommes toujours partis pour un acte V, sur les mêmes revendications », assure sous couvert de l’anonymat une coordinatrice locale, citant notamment la dissolution de l’Assemblée nationale et la mise en œuvre d’un référendum d’initiative populaire.

Après l’attaque du marché de Noël de Strasbourg, de légers tiraillements traversent toutefois ce mouvement lancé le 17 novembre contre la hausse des prix du carburant avant de s’étendre à une dénonciation plus générale de la baisse du pouvoir d’achat et de la politique gouvernementale. A Strasbourg, « il faut que tout le monde stoppe au vu des événements », reconnaît Patrick, un Gilet jaune local, appelant à suspendre provisoirement la mobilisation. « On fait profil bas jusqu’à ce week-end et beaucoup vont monter à Paris et des actions sont à définir », a-t-il toutefois ajouté.

« comme par hasard ça a pété »

Le mouvement sans leader ni idéologie doit aussi faire face à la propagation par certains de ses membres de thèses complotistes selon lesquelles l’attaque de Strasbourg serait un « coup monté » destiné à éclipser la mobilisation et à faire retomber la colère sociale. Patrick, le Gilet jaune strasbourgeois, ne peut lui-même réprimer quelques doutes. « C’est bizarre, c’est un coup monté. On avait prévu de bloquer le Parlement européen, on savait dans quels hôtels étaient les députés, et comme par hasard ça a pété », dit-il. La coordinatrice marseillaise se dit elle « très, très sensible » à éviter toute récupération du drame « par des complotistes ou par ceux qui voudraient en profiter pour nous faire taire ».

 

*********************

 

 

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2018/12/10/gilets-jaunes-ce-que-nous-voulons-tout-mais-dabord-lessentiel/

 

NON, le SMIC ne va pas augmenter de 100 euros!!!

 

 

 

 

 

« Gilets jaunes : non, le smic ne va pas augmenter de 100 euros »

 

Tel était le titre d’un article paru sur « Le Parisien » dès hier soir, à 23h 07, moins de 3h, donc, après l’annonce d’une « concession » apparente de Macron sur les revendications populaires… En témoigne encore l’URL du dit article ( http://www.leparisien.fr/economie/gilets-jaunes-non-le-smic-ne-va-pas-augmenter-de-100-euros-10-12-2018-7965414.php ), dont le titre est devenu, ce matin, dès 7h 15 : « Smic : ce qui se cache derrière les 100 euros en plus », nettement plus « consensuel » dans le climat d’ « apaisement » voulu par le chef de l’Etat… !

Néanmoins, et assez courageusement, tout de même, le journal n’a que peu retouché le fond de l’article, sauf pour le chapeau, qui était : 

« Contrairement à l’idée qui s’est vite répandue, la hausse de 100 euros par mois pour les travailleurs au smic ne concernera que partiellement les salaires. »

…et qui est devenu :

« La hausse du salaire minimum de 100 euros par mois annoncée lundi soir par Emmanuel Macron repose notamment sur un coup de pouce à la prime d’activité. »

Assez courageusement, donc, ce qui reste de l’article démonte en grande partie l’arnaque Macron, en faisant toutefois l’impasse sur l’essentiel, la source de financement, qui reste la poche du contribuable, alors que l’ « essence » même du mouvement GJ, si l’on ose dire et le rappeler, c’est précisément une révolte contre la surpression fiscale.

Une « augmentation » qui n’en est donc pas vraiment une, et financée par tous ceux qui sont déjà victimes du système que combattent les GJ, voilà la véritable « essence » du tour de passe-passe Macronien…

Confirmé, donc, côté « finances » par le gouvernement lui-même, du reste… !

« Le secrétaire d’Etat Olivier Dussopt a de son côté indiqué que les mesures annoncées lundi représentaient un coût de 8 à 10 milliards d’euros pour les finances publiques, en plus des quatre milliards déjà consentis lors du renoncement à la hausse de la fiscalité écologique sur les carburants. »

https://www.challenges.fr/top-news/macron-cede-sur-le-smic-et-la-csg-pour-eteindre-la-crise_631169

Même si là le titre de Challenges participe de l’enfumage général, cela n’en représente pas moins un trou de 14 milliards d’euros supplémentaires dans le budget, qu’ il faudra bien boucher à court terme, en coupant ailleurs et/ou en alourdissant la dette…

Une dette financée, au final et de toutes manières, par l’ensemble des contribuables.

Que ce soit sur ce point ou sur les autres, il n’y a donc aucune solution réelle d’apportée aux problèmes économiques et sociaux du pays, engendrés par le système, mais seulement une stratégie politique court-termiste pour repousser les problèmes de fond et tenter de désamorcer la colère populaire qui gronde toujours…

Afin de mettre un début de limite à cette mascarade, il n’est donc pas inutile de reproduire ici le corps de l’article du « Parisien », tel que paru hier soir, à 23h 07 :

****************************

« Gilets jaunes : non, le smic ne va pas augmenter de 100 euros

>Économie|Catherine Gasté avec A.S.| 10 décembre 2018, 23h07 | MAJ : 10 décembre 2018, 23h35 |

Contrairement à l’idée qui s’est vite répandue, la hausse de 100 euros par mois pour les travailleurs au smic ne concernera que partiellement les salaires.

Elle fait partie des annonces les plus importantes d’Emmanuel Macron : l’augmentation de 100 euros du salaire d’un travailleur au smic, « et sans qu’il n’en coûte rien à leur employeur ». Mais la phrase du président de la République a suscité beaucoup d’interrogations.

Qu’a vraiment dit le président ? « Le salaire d’un travailleur au smic augmentera de 100 euros par mois dès 2019 sans qu’il en coûte un euro de plus pour l’employeur », a déclaré Emmanuel Macron lors de son « adresse à la nation ».

Très vite, cette annonce a entraîné la confusion sur son mode de calcul.

D’abord, il ne s’agit pas d’un coup de pouce au smic comme le réclament les gilets jaunes et comme l’ont cru beaucoup d’internautes. Au 1er janvier 2019, le salaire minimum – actuellement de 1 184,93 € net et touché par 1,655 M de salariés sera revalorisé d’environ 1,8 % comme confirmé ces derniers jours par l’exécutif.

Cette augmentation correspondrait à une vingtaine d’euros.

Autrement dit, l’équivalent de la stricte application de la règle de calcul automatique appliquée au smic. Par ailleurs, selon l’Elysée, s’ajouteront à cela 20 euros de baisse de charges salariales.

300 000 ménages perdants de ces ajustements

D’où sortent alors les 60 € restant ? En fait, le président ajoute à son calcul le coup de pouce de 50 % de la prime d’activité pour les 3,2 millions de travailleurs qui touchent le smic ou un peu plus, auquel il s’était engagé pendant la campagne. Mais au lieu de procéder comme prévu à une augmentation par vagues successives de 20 € par an étalée sur tout le quinquennat, décision a été prise d’accorder en une fois, au 1er janvier 2019, ce coup de pouce non négligeable de 60 € d’augmentation aux allocataires de la prime d’activité.

Autre subterfuge de cette annonce : tous les salariés rémunérés au niveau du smic ne bénéficieront pas forcément de ce coup de pouce intégral à la prime d’activité. En effet, cette aide est calculée en fonction de la situation familiale et des revenus pour les personnes qui gagnent jusqu’à 1,2 smic, donc jusqu’à 1 379 € nets mensuels.

Mais il y a une subtilité : ce bonus décroît pour ceux qui gagnent entre un smic et 1,2 smic. Et il disparaît pour ceux en dessous d’un demi-smic. L’objectif étant de ne pas encourager les temps très partiels… Sauf que ce sont les plus pauvres, ceux qui gagnent la moitié d’un smic, soit 300 000 ménages, qui sortent perdants de ces ajustements. »

************************

Conclusion : donc, NON, effectivement, le SMIC ne va pas augmenter de 100 € !!!

CQFD

 

Lepotier

 

 

 

 

 

https://nousnesommesriensoyonstout.wordpress.com/2018/12/11/gilets-jaunes-ce-que-nous-voulons-tout-mais-dabord-lessentiel/

 

Gilets Jaunes : Un cahier de Revendications adressé à l’Assemblée Nationale

Gilets Jaunes :

Un cahier de Revendications

adressé

à l’Assemblée Nationale :

 

 

Reçue par e-mail, une liste de propositions effectivement très intéressante et digne d’être relayée, en tant que contenu.

 

Elle est, hypothétiquement, une liste envoyée à l’Assemblée nationale par des Gilets Jaunes, mais sans plus de précision, et le retour qu’on en a semble donc venir des députés qui l’ont fait connaître après réception.

Procédé qui ne précise donc pas la légitimité représentative de cette initiative, par rapport aux initiateurs du mouvement. Il parait donc plus judicieux de la présenter comme une initiative relayée par certains députés, FI ou autres, à préciser, faite par un groupe de Gilets Jaunes indéterminé, jusqu’ à info complémentaire, actuellement introuvable.

 

>>> Après de nouvelles recherches, voilà ce que l’on peut trouver:

https://www.francebleu.fr/infos/societe/document-la-liste-des-revendications-des-gilets-jaunes-1543486527

C’est le seul lien qui évoque, de façon limitée et succincte, un éventuel historique de la genèse de cette liste revendicative.

 

Elle est annexée en doc « scribd » jointe à l’article:

https://fr.scribd.com/embeds/394450377/content?start_page=1&view_mode=scroll

 

>>> la façon dont cette doc se retrouve sur « scribd » reste inexpliquée. Néanmoins, c’est la seule trace « officielle » d’un document qui ne peut plus être altéré dans son contenu.

 

Je pense donc que c’est la référence qu’il faut utiliser, pour ne pas induire de manipulations politiques, d’où qu’elles viennent.

La référence citée par notre correspondant

http://levenissian.fr/Les-42-propositions-des-gilets-jaunes-aux-deputes

est donc manifestement de seconde main, et émane, en réalité, de ce blog:

https://yetiblog.org/le-programme-politique-des-gilets-jaunes-42-revendications/

Qui semble être un des premiers blogueurs a avoir relayé cette liste, et c’est cette présentation que l’on retrouve le plus souvent sur le net, avec ou sans source, donc, dans bien des cas.

Les deux articles de la FI:

https://melenchon.fr/2018/11/30/la-bonne-surprise-le-programme-des-gilets-jaunes/

https://lafranceinsoumise.fr/2018/11/29/demandes-des-gilets-jaunes-les-propositions-de-la-france-insoumise-toutes-rejetees-par-en-marche/

Ces deux articles visent à assimiler la liste revendicative des Gilets Jaunes aux propositions de la FI. Qu’il y ait des similitudes ou non n’est pas le problème. La question est de savoir si la FI soutient réellement le mouvement de masse dans sa propre dynamique démocratique et appuie cette liste comme émanant légitimement de ce mouvement.

Lepotier

**********************

 

 

La liste des 42 revendications

des Gilets Jaunes

adressée à l’Assemblée Nationale :

**************************

  1. Zéro SDF : URGENT.
  2. Impôt sur le revenu davantage progressif (plus de tranches).
  3. SMIC à 1300 euros net.
  4. Favoriser les petits commences des villages et centres-villes. (Cesser la construction des grosses zones commerciales autour des grandes villes qui tuent le petit commerce) + de parkings gratuits dans les centres-villes.
  5. Grand Plan d’Isolation des logements. (faire de l’écologie en faisant faire des économie aux ménages).
  6. Que les GROS (Macdo, google, Amazon, Carrefour…) payent GROS et que les petits (artisans, TPE PME) payent petit.
  7. Même système de sécurité social pour tous (y compris artisans et autoentrepreneurs). Fin du RSI.
  8. Le système de retraite doit demeurer solidaire et donc socialisé. (Pas de retraite à point).
  9. Fin de la hausse des taxes sur le carburant.
  10. Pas de retraite en dessous de 1 200 euros.
  11. Tout représentant élu aura le droit au salaire médian. Ses frais de transports seront surveillés et remboursés s’ils sont justifiés. Droit au ticket restaurant et au chèquevacances.
  12. Les salaires de tous les Français ainsi que les retraites et les allocations doivent être indexés à l’inflation.
  13. Protéger l’industrie française : interdire les délocalisations. Protéger notre industrie c’est protéger notre savoir-faire et nos emplois.
  14. Fin du travail détaché. Il est anormal qu’une personne qui travaille sur le territoire français ne bénéficie pas du même salaire et des même droits. Toute personne étant autorisée à travailler sur le territoire français doit être à égalité avec un citoyen français et son employeur doit cotiser à la même hauteur qu’un employeur français.
  15. Pour la sécurité de l’emploi : limiter davantage le nombre de CDD pour les grosses entreprises. Nous voulons plus de CDI.
  16. Fin du CICE. Utilisation de cet argent pour le lancement d’une Industrie Française de la voiture à hydrogène (qui est véritablement écologique, contrairement à la voiture électrique.)
  17. Fin de la politique d’austérité. On cesse de rembourser les intérêts de la dette qui sont déclarés illégitimes et on commence à rembourser la dette sans prendre l’argent des pauvres et des moins pauvres mais en allant chercher les 80 milliards de fraude fiscale.
  18. Que les causes des migrations forcées soient traitées.
  19. Que les demandeurs d’asiles soient bien traités. Nous leur devons le logement, la sécurité, l’alimentation ainsi que l’éducation pour les mineurs. Travaillez avec l’ONU pour que des camps d’accueil soient ouverts dans de nombreux pays du monde, dans l’attente du résultat de la demande d’asile.
  20. Que les déboutés du droit d’asile soient reconduits dans leur pays d’origine.
  21. Qu’une réelle politique d’intégration soit mise en œuvre. Vivre en France implique de devenir français (cours de langue française, cours d’Histoire de la France et cours d’éducation civique avec une certification à la fin du parcours).
  22. Salaire maximum fixé à 15 000 euros [mensuel, ndlr].
  23. Que des emplois soient crées pour les chômeurs.
  24. Augmentation des allocations handicapés.
  25. Limitation des loyers. + de logement à loyers modérés (notamment pour les étudiants et les travailleurs précaires).
  26. Interdiction de vendre les biens appartenant à la France (barrage aéroport…)
  27. Moyens conséquents accordées à la justice, à la police, à la gendarmerie et à l’armée. Que les heures supplémentaires des forces de l’ordre soient payées ou récupérées.
  28. L’intégralité de l’argent gagné par les péages des autoroutes devra servir à l’entretien des autoroutes et routes de France ainsi qu’à la sécurité routière.
  29. Le prix du gaz et l’électricité ayant augmenté depuis qu’il y a eu privatisation, nous voulons qu’ils redeviennent publiques et que les prix baissent de manière conséquente.
  30. Fin immédiate de la fermeture des petites lignes, des bureaux de poste, des écoles et des maternités.
  31. Apportons du bien-être à nos personnes âgées. Interdiction de faire de l’argent sur les personnes âgées. L’or gris, c’est fini. L’ère du bien-être gris commence.
  32. Maximum 25 élèves par classe de la maternelle à la Terminale.
  33. Des moyens conséquents apportés à la psychiatrie.
  34. Le Référendum populaire doit entrer dans la Constitution. Création d’un site lisible et efficace, encadré par un organisme indépendant de contrôle où les gens pourront faire une proposition de loi. Si cette proposition de loi obtient 700 000 signatures alors cette proposition de loi devra être discutée, complétée, amendée par l’Assemblée Nationale qui aura l’obligation, (un an jour pour jour après l’obtention des 700 000 signatures) de la soumettre au vote de l’intégralité des Français.
  35. Retour à un mandat de 7 ans pour le Président de la République. (L’élection des députés deux ans après l’élection du Président de la République permettait d’envoyer un signal positif ou négatif au président de la République concernant sa politique. Cela participait donc à faire entendre la voix du peuple.)
  36. Retraite à 60 ans et pour toutes les personnes ayant travaillées dans un métier usant le corps (maçon ou désosseur par exemple) droit à la retraite à 55 ans.
  37. Un enfant de 6 ans ne se gardant pas seul, continuation du système des aides PAJEMPLOI jusqu’à ce que l’enfant ait 10 ans.
  38. Favoriser le transport de marchandises par la voie ferrée.
  39. Pas de prélèvement à la source.
  40. Fin des indemnités présidentielles à vie.
  41. Interdiction de faire payer aux commerçants une taxe lorsque leurs clients utilisent la carte bleue.
  42. Taxe sur le fuel maritime et le kérosène.

*********************************

 

 Le doc PDF original enregistré sur « Scribd » :

 

Les-revendications-des-gilets-jaunes

 

 

*******************

POINT DE VUE

COMPLÉMENTAIRE:

.

.

En vue d’ouvrir une perspective politique

pour construire une alternative durable,

En avant vers la création d’un Collectif

Pour la Valeur Sociale du Travail !

LE TEXTE EN VERSION PDF:

.

La goutte de trop!

.

Collectif « Pour la valeur sociale du travail ! » – Contactez-nous : valeursocialetravail@protonmail.com

*************************

 

 

 

 

Et la Marquise dansait sur les Champs-Élysées en flammes!!

 

 

 

 

 

Allô, allô, fidèle Édouard !

Mais quelle histoire ?!

Quelles nouvelles ?

 

Les Champs-Élysées en flamme ?

Castaner, Expliquez-moi, larbin modèle,

Qui sont ces manants infâmes,

Et vous, de Rugy, ce qu’ils réclament…

Comment cela est-il possible ?

__Cela n’est rien, Monsieur Le Macronien,

Cela n’est rien, tout va très bien.

Pourtant il faut, il faut que je vous dise,

Juste un tout petit rien, une bêtise :

«  Leurs revendications remises sur deux pages vont très au-delà des questions de la transition écologique, de la question des carburants proprement dite ; même si le mouvement est bien parti de la hausse des carburants  »

Constate enfin le De Rugy

Après plus d’une heure d’entretien

Avec Eric Drouet et Priscillia Ludosky…

 

__Cela n’est rien, Monsieur Le Macronien,

Cela n’est rien, tout va très bien.

Pourtant il faut, il faut que l’on vous dise,

On déplore un tout petit rien :

Si la TICPE alluma le feu si bien ,

C’est que du vert personne n’y en a vu,

Même au Figaro, si vous l’aviez lu :

« …si la TICPE finance déjà peu la politique de transition énergétique, les hausses récemment décidées profiteront encore moins à l’écologie, … » « Au total, un peu moins de 20% des taxes sur le carburant servent à l’objectif d’une énergie plus propre. »

 

Mais, à part ça, Monsieur Le Macronien

Tout va très bien, tout va très bien.

Cela n’est rien, Monsieur Le Macronien,

Cela n’est rien, tout va très bien.

Pourtant il faut, il faut que l’on vous dise,

Une taxe en plus ce n’est pas rien,

Et même sur BFM, c’est ce qu’ils disent :

« En 2016, le pourcentage d’impôts et de cotisations sociales que paient les salariés et les entreprises atteignait en France 47,6%[du PIB]. C’est plus qu’au Danemark, jusqu’alors champion du monde. »

 

Allô, allô, Le Maire et Darmanin

Pourquoi n’arrive-t-on à rien

Avec tout ce pognon de dingue ?

Quand faudra-t-il sortir les flingues ?

__Cela n’est rien, Monsieur Le Macronien,

Cela n’est rien, tout va très bien.

Même si la France dans la dette un rien s’enlise

Et La Tribune, du capital, il faut bien qu’on vous la lise :

« La tendance ne souffre d’aucune contestation. Avec la grande récession, la pauvreté a augmenté : au premier seuil de 50% de 628 000 personnes, au second de 60% de 824 000. La situation actuelle montre, ô combien, nous sommes en rupture avec la tendance historique. »

 

Allons, allons, De Rugy, mon bon,

«Mesures d’accompagnement », imagination,

De la concertation, vous connaissez la chanson,

__Cela n’est rien, Monsieur Le Macronien,

Cela n’est rien, tout va très bien.

Sauf un détail, une bêtise,

Ces manants répètent, quoi qu’on leur dise :

« Nous ce qu’on demande, c’est toujours la même chose. On veut vivre de notre travail. On veut pas d’assistanat juste une baisse des taxes comme la TVA ou la TICPE. On veut une réponse significative du gouvernement. »

 

Allez, allez, Le Maire et Darmanin

On les entend, mais on lâche rien,

Déjà la dette presqu’à fond du PIB, la limite,

Et L’an prochain près d’cent milliards, le déficit !

Un pognon de dingue, z’ont bien bossé pour rien,

Leur travail nous va très bien,

Oui, pour nous, tout va très bien !

__Pourtant, Monsieur le Macronien,

Il faut qu’on vous le dise, une lubie, une bêtise :

Dès Samedi aux Champs, On revoit ces manants…

Chez eux aussi, « On lâche rien ! », c’est c’qu’on entend !

*******************

******

Sources des citations de la presse, dans l’ordre:

http://lavdn.lavoixdunord.fr/496708/article/2018-11-27/nouvel-appel-manifester-paris-samedi-apres-la-rencontre-avec-de-rugy

http://www.lefigaro.fr/economie/le-scan-eco/dessous-chiffres/2018/11/06/29006-20181106ARTFIG00176-carburants-la-hausse-des-taxes-ne-finance-presque-pas-la-transition-energetique.php

https://bfmbusiness.bfmtv.com/france/prelevements-obligatoires-la-france-ravit-la-premiere-place-au-danemark-1321636.html

https://www.latribune.fr/opinions/tribunes/la-remontee-de-la-pauvrete-en-france-792322.html

https://france3-regions.francetvinfo.fr/grand-est/roppenheim-ces-gilets-jaunes-qui-preferent-champs-au-champ-mars-1580659.html

******************************

 

Explication de texte…

 

 

Une parodie sur l’air d’une chanson qui est déjà elle-même une sorte de caricature…

 

La caricature, d’une situation comme d’un personnage, vise à simplifier, en faisant ressortir les traits déjà saillants, et ne déforme pas fondamentalement la réalité, qu’elle arrive à résumer, en réalité, par ce procédé.

Ici, le premier trait saillant est cette gigantesque tartufferie qu’est devenue la fiscalité «  verte  ».

Elle était un peu l’arbre planté là pour cacher la forêt, ou plutôt le maquis, devrait-on dire, des impôts et taxes dont l’hypothétique destination originelle est systématiquement détournée pour tenter de boucher, ici et là, les multiples trous du budget de l’État. (…)

Ce que le mouvement des Gilets Jaunes apporte d’utile et d’original, par rapport à la gauche réformiste traditionnelle, c’est l’expression du fait que les « Gilets Jaunes » sont des gens qui veulent vivre de leur travail et ne réclament pas de l’assistanat « social » en plus. De par le fait, ce qu’ils remettent au centre du débat politique, c’est donc bien la valeur sociale du travail, et ce faisant, ils font en quelque sorte et sans même le savoir, du marxisme pur et dur, à la manière dont M. Jourdain fait de la prose dans la célèbre pièce de Molière…

UNE ÉTUDE A DÉCOUVRIR SUR TML:

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2018/11/30/et-la-marquise-dansait-sur-les-champs-elysees-en-flammes-explication-de-texte/

 

**************************

 

https://cdni.rt.com/french/images/2018.11/article/5bf03b6309fac2c64c8b4568.JPG

 

NOTRE POINT DE VUE :

.

.

En vue d’ouvrir une perspective politique

pour construire une alternative durable,

En avant vers la création d’un Collectif

Pour la Valeur Sociale du Travail !

LE TEXTE EN VERSION PDF:

.

La goutte de trop!

.

Collectif « Pour la valeur sociale du travail ! » – Contactez-nous : valeursocialetravail@protonmail.com

***********************

A la racine du mal: « merci tonton! »[Mitterrand]

 

 

 

 

 

 

 

 

A la racine du mal:

« merci tonton! « [Mitterrand]

…et ses héritiers

et leurs « amis » d’aujourd’hui… !

Pour comprendre les racines de la révolte…

Pour la transformer en Révolution,

Savoir d’où l’on vient, pour rejeter

l’héritage de la Gauche réformiste

 

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2018/11/30/et-la-marquise-dansait-sur-les-champs-elysees-en-flammes-explication-de-texte/

 

 

Marie-Paule Nègre:

Que sont devenus les nouveaux pauvres?

Charlotte Pudlowski — 16 juin 2014 à 18h11 — mis à jour le 16 juin 2014 à 18h12

Marie-Paule Nègre a commencé à se pencher sur les Français en situation de pauvreté dans les années 1980 et n’a jamais cessé. Des familles qu’elle a photographiées à l’époque, elle a parfois retrouvé la trace dix ans ou vingt ans plus tard. Un travail exposé à la MEP, dans le cadre d’une retrospective plus générale sur son oeuvre, et qui permet de voir comment a évolué la pauvreté en plus d’un quart de siècle. C’était à la Maison Européenne de la Photographique , en 2014.

 Valenciennes, 1989 | Quand Marie-Paule Nègre a commencé à photographier des Français pauvres, dans les années 1980, elle avait intitulé son travail Contes des temps modernes ou la Misère ordinaire. Mais la presse parlait de «la nouvelle pauvreté».

Marie-Paule Nègre

Valenciennes, 1989 | Quand Marie-Paule Nègre a commencé à photographier des Français pauvres, dans les années 1980, elle avait intitulé son travail Contes des temps modernes ou la Misère ordinaire. Mais la presse parlait de «la nouvelle pauvreté».

 Heutrégiville, 1988 | C'étaient les années où le chômage «s'étirait comme du chewing-gum» selon Libération. Les nouveaux pauvres étaient ceux qui plongeaient dedans, faisant descendre l'ascenseur social qui se grippait.

Marie-Paule Nègre

Heutrégiville, 1988 | C’étaient les années où le chômage «s’étirait comme du chewing-gum» selon Libération. Les nouveaux pauvres étaient ceux qui plongeaient dedans, faisant descendre l’ascenseur social qui se grippait.

 Dijon, 1988 | A l'époque, Marie-Paule Nègre les photographie. 

Marie-Paule Nègre

Dijon, 1988 | A l’époque, Marie-Paule Nègre les photographie. 

 Villefranche-sur-Saône, 1988 | Elle parcourt la France, et se sert du noir et blanc.

Marie-Paule Nègre

Villefranche-sur-Saône, 1988 | Elle parcourt la France, et se sert du noir et blanc.

 Villefranche-sur-Saône, 1988 | Ce qu'elle fera jusqu'à la popularisation du numérique dans les années 2000.

Marie-Paule Nègre

Villefranche-sur-Saône, 1988 | Ce qu’elle fera jusqu’à la popularisation du numérique dans les années 2000.

 Denain, 1989

Marie-Paule Nègre

Denain, 1989

 Dijon, 1996 | Une dizaine d'années après ses premiers travaux, au milieu des années 1990, Marie-Paule Nègre retrouve une partie des familles qu'elle avait photographiées. Ici, portant la couronne de reine à droite, se tient la même femme que celle de la précédente photo prise à Dijon, de la femme qui baignait son enfant en regardant l'objectif (photo 3). 

Marie-Paule Nègre

Dijon, 1996 | Une dizaine d’années après ses premiers travaux, au milieu des années 1990, Marie-Paule Nègre retrouve une partie des familles qu’elle avait photographiées. Ici, portant la couronne de reine à droite, se tient la même femme que celle de la précédente photo prise à Dijon, de la femme qui baignait son enfant en regardant l’objectif (photo 3). 

 Valenciennes, 1996 | Le jeune homme figurant sur cette photo est le même que celui dans la même pose, dix ans plus tôt, dans la même ville (photo 1).  

Marie-Paule Nègre

Valenciennes, 1996 | Le jeune homme figurant sur cette photo est le même que celui dans la même pose, dix ans plus tôt, dans la même ville (photo 1).  

 Valenciennes, 2012 | Quand de nouveau, à partir de 2012, Marie-Paule Nègre se met en recherche des familles, tout est beaucoup plus simple grâce à Internet, elle retrouve leur trace bien plus aisément.

Marie-Paule Nègre

Valenciennes, 2012 | Quand de nouveau, à partir de 2012, Marie-Paule Nègre se met en recherche des familles, tout est beaucoup plus simple grâce à Internet, elle retrouve leur trace bien plus aisément.

 Denain, 2012-2013 | Marie-Paule Nègre retrouve des familles dont les enfants lui disent: «Vous étiez sur les vieux albums de famille et on se demandait qui vous étiez!» Ici, la maman est celle qui fut la petite fille de Denain regardant la télé dans une caravane (photo 6). 

Marie-Paule Nègre 

Denain, 2012-2013 | Marie-Paule Nègre retrouve des familles dont les enfants lui disent: «Vous étiez sur les vieux albums de famille et on se demandait qui vous étiez!» Ici, la maman est celle qui fut la petite fille de Denain regardant la télé dans une caravane (photo 6). 

 Juvisy, 2012-2013 | Ce qui a changé, selon elle, c'est d'abord la couleur. «Dans toutes les familles, j'avais le sentiment de voir des couleurs flashy, du fluo, ce qui n'était pas du tout le cas 20 ans ou 30 ans avant.»

Marie-Paule Nègre

Juvisy, 2012-2013 | Ce qui a changé, selon elle, c’est d’abord la couleur. «Dans toutes les familles, j’avais le sentiment de voir des couleurs flashy, du fluo, ce qui n’était pas du tout le cas 20 ans ou 30 ans avant.»

 Denain, 2012-2013 | L'islam aussi: «Beaucoup sont devenus musulmans, souvent via des mariages mixtes.» Marie-Paule Nègre avait photographié la tante de ces enfants par exemple, lors de sa communion. Ici, les deux enfants, ses neveux, sont en tenue de circoncision musulmane.

Marie-Paule Nègre

Denain, 2012-2013 | L’islam aussi: «Beaucoup sont devenus musulmans, souvent via des mariages mixtes.» Marie-Paule Nègre avait photographié la tante de ces enfants par exemple, lors de sa communion. Ici, les deux enfants, ses neveux, sont en tenue de circoncision musulmane.

 Denain, 2012-2013 | Ce qui n'a pas changé, c'est que ces familles ne sont pas sorties de la pauvreté. 

Marie-Paule Nègre 

Denain, 2012-2013 | Ce qui n’a pas changé, c’est que ces familles ne sont pas sorties de la pauvreté. 

 Juvisy, 2012-2013

Marie-Paule Nègre

Juvisy, 2012-2013

Charlotte Pudlowski

Charlotte Pudlowski journaliste, créatrice et rédactrice en chef du podcast Transfert

http://www.slate.fr/grand-format/marie-paule-negre-88319

EN DOC PDF, l’étude évoquée dans le texte:

ANNEES 80 – LES NOUVEAUX PAUVRES