Minsk : vers un reflux de la marée blanche ?

C’est la première photo, publiée aujourd’hui sur Le Monde, qui a attiré notre attention, en lien avec les prétentions des médias à l’ »extension » du mouvement de l’opposition, qui reste néanmoins incontestablement vivace, mais manifestement pas dans une telle dynamique de progression.

Le Monde tend à accréditer une équivalence entre les deux dimanches de manifs, et d’autres veulent même y voir un renforcement.

Pour comparer, il faut savoir que l’accès à la Stèle, avec l’obélisque au centre, était interdit et barré ce WE du 22-23 Août (…et le restera probablement encore un certain temps…).

La manif s’est donc concentrée dans le quart opposé du carrefour.

La dernière photo, celle du Télégramme, prise d’un peu plus près le 16 Août, permet de voir la densité de la manif autour de la stèle, le WE précédent.

En réalité on voit bien que du 16 au 23, le reflux est pratiquement de moitié, en fait.

Idem pour les grèves… Svetlana Tikhanovskaïa avait tenté de lancer un appel à l’extension, en milieu de semaine, alors que tous les observateurs économiques notaient plutôt un recul, déjà, par rapport au pic du Lundi 17, en précisant qu’il n’y avait pratiquement pas eu d’arrêt complet de la production dans aucune entreprise, sauf, très brièvement, Lundi 17, dans certaines.

Certains ouvriers grévistes précisant avoir voulu faire un geste de protestation légitime contre la violence de la répression, sans que cela ne les engage politiquement dans le processus de refaire les élections, qui pourrait faire l’objet d’un mouvement distinct.

Cette troisième semaine qui vient sera donc encore un tournant décisif dans cette guerre d’usure. La question de fond étant de savoir si un mouvement de grève politique de remise en cause des élections peut réellement se développer, alors qu’il est évidemment illégal, sur cet objectif, au delà du formalisme d’un vote à la majorité des 2/3, nécessaire au départ.

Les manifestations de l’opposition restent impressionnantes mais ne reflètent pas réellement la révolte d’un peuple qui aurait voté à 70% pour elle, et même davantage, selon certaines prétentions.

A rappeler, pour souligner ce constat, que depuis le 12 Août, déjà, avec la première manif se revendiquant réellement pacifique, la répression des manifs a totalement cessé et que les habitants de Minsk ont pu participer sans aucunement être inquiétés à ces manifs quasi quotidiennes, alors qu’elles sont évidemment illégales, et le seraient dans n’importe quel pays, suite à des élections, et donc nécessairement réprimées, et notamment en France !!!

De sorte que cette stratégie du pouvoir, si elle se prolonge, pourrait bien gagner cette guerre d’usure, en fait, si elle évite de se laisser perturber par de nouvelles provocations.

La violence de la répression des premières émeutes et manifs visait probablement à empêcher la formation d’un abcès de fixation type « Maïdan », et si le prix à payer était évidemment une réaction de protestation populaire relativement massive, le changement de stratégie que cela a imposé à l’opposition est peut-être finalement une nouvelle chance qui s’offre à l’Etat du Bélarus pour surmonter sa crise.

Luniterre

Belarus : Good Bye . . . Who ?

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2020/08/17/belarus-good-bye-who/

__Le 29 Mai, le blogueur Sergueï Tsikhanovski est arrêté à Hrodna pour une altercation, en réalité extrêmement violente, avec un policier local…

__Le 19 Juin, le banquier Babariko, chef de file réel de l’opposition, est arrêté pour « évaporation » de 430 Millions de dollars de sa banque vers la Lituanie…

__Le 24 Juillet, Tsepkalo, ancien ambassadeur aux USA, devenu « opposant » à Loukachenko, s’enfuit en Ukraine, en passant par la Russie…

__La veille des élections, la femme de Tsepkalo, devenue « supportrice » de Svetlana Tikhanovskaïa, prend la tangente par le même chemin…

__Le lendemain des élections, Svetlana Tikhanovskaïa elle-même s’enfuit en Lituanie…

__Au 17 Août, Maria Kolesnikova, « bras droit » du banquier Babariko reste, sur le terrain, la seule véritable « tête » du mouvement de déstabilisation du pays, face au Président Loukachenko.

Derrière les apparences « pacifiques » et même quasi « angélique » d’un trio de « faibles femmes face à un redoutable dictateur », que se cache-t-il en réalité ?

Une semaine de suivi de l’actu par toutes les sources possibles, et de recoupement de ces sources, aboutissent à un tableau de fond surprenant des enjeux réels de ce combat politique acharné et essentiel pour l’avenir non seulement de ce pays, la Biélorussie, mais de tout le continent eurasiatique, et partant, du notre, également !!!

Belarus : Good Bye . . . Who ?

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2020/08/17/belarus-good-bye-who/

BÉLARUS RÉSISTANCE !!!

.

Solidarité internationale avec le Bélarus !

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2020/08/19/solidarite-internationale-avec-le-belarus/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s