Humour

Maintenant sur Agoravox, le 14 Juillet « in the New France », et autres articles…

 


Maintenant sur   
 AgoraVox:

14 Juillet 2017 : Bienvenue « In the New France », le pays des « gens qui ne sont rien »…

 14 Juillet 2017 : Bienvenue « In the New France », le pays des « gens qui ne sont rien »...

Trump est l’invité « d’honneur » de Macron, au motif prétexté de la célébration du centenaire de l’intervention US en France, dès la première guerre (…)

1048 visites  10 jui. 201716 réactions | Luniterre

 + Partager

 

 

 

 

*******************************

14 Juillet 2017 : 

Bienvenue « In the New France »,

le pays des « gens qui ne sont rien »…

 

 

Trump est l’invité « d’honneur » de Macron, au motif prétexté de la célébration du centenaire de l’intervention US en France, dès la première guerre mondiale, en 1917.

Une reconnaissance officielle tardive, en fait, pour ce qui est d’admettre que de « victoire française » dans ce conflit, il n’y eut déjà pas, en réalité, tant cette intervention US fut décisive dans le renversement du rapport de forces.

Elle consacrait la réalité de l’arrivée des USA au tout premier plan des puissances mondiales, et comme puissance montante dont on ne connaissait pas encore réellement les limites…

(…)

Ce que le G20 confirme, au delà des rodomontades verbales, c’est que la « regimbade » du pantin Macron, même relayée par son Tartuffe-écolo Hulot, sur la question « climatique », demeurée controversée quant au fond, était une regimbade à bon marché, en réalité, si le prix en était donc de rétablir très officiellement l’image des USA comme « libérateurs » de la planète, et cela dès 1917!

Il est vrai que depuis la seconde moitiée du XXème siècle, elle avait quelque peu souffert… !

Mais l’image de la France que Macron tente de nous imposer est bien aussi une pâle copie de ce modèle sociétal impérialiste…

Son image de la « réussite » n’est que celle empruntée à son « sponsor » Xavier Niel, le Pape des « strat-up », et mise en scène directement en son royaume ubuesque de la « Station F », « The New France », d’où 90% des passagers de ce train infernal seront inexorablement débarqués, selon ses propres statistiques, et donc rejetés dans la masse « des gens qui ne sont rien », selon le mot du Président…

Dans une autre France, donc, un autre pays, celui de ceux qui travaillent vraiment, de ceux qui voudraient encore pouvoir gagner leur vie au travail, des retraités qui voudraient bien vivre tranquillement leurs dernières années sur le fruit de leur travail, des mères de famille qui espèrent un avenir pour leurs enfants, et de tant d’autres, supposés avoir une vie devant eux…

 

C’est d’une autre société, en réalité, dont il s’agit ici, une société qui reste en devenir, et nécessite impérativement une alternative au système actuel !

 

14 Juillet 2017 : Bienvenue « In the New France »,

le pays des « gens qui ne sont rien »…

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2017/07/08/14-juillet-2017-bienvenue-in-the-new-france-le-pays-des-gens-qui-ne-sont-rien/

 

 

****************************

ARTICLES CONNEXES SUR TML & AUTRES…

 

De la Station F  à la Station R . . . !  

Réussite de la Résistance !

 

Avec la vidéo d’une « française qui n’est rien » en réponse à Macron!

 

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2017/07/05/de-la-station-f-a-la-station-r-reussite-de-la-resistance/

 

************************************************************************

14 JUILLET – Geste indécent !

 

À l’attention : Emmanuel MACRON

Compte tenu de l’augmentation des violences guerrières sur la planète et des agressions contre les peuples dans lesquelles les deux nations, France et USA, sont impliquées, nous considérons que l’invitation du Président Macron au Président Trump pour le 14 Juillet 2017 est un geste indécent et inapproprié au rétablissement de la paix dans les régions du monde ensanglantées par des conflits.

 

https://nousnesommesriensoyonstout.wordpress.com/2017/07/09/14-juillet-2017-geste-indecent/

*********************************************

 

Que faire d’Octobre? La question du centenaire de la Révolution Bolchévique

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2017/06/24/que-faire-doctobre-la-question-du-centenaire-de-la-revolution-bolchevique/

 

 

Que faire d’Octobre? Éléments du débat sur le blog VLR!

 

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2017/06/26/que-faire-doctobre-elements-du-debat-sur-le-blog-vlr/

 

**************************************************

Marx, Capital, III, 9 et10, Note de lecture, en marge de « Trotsky contre Marx »…

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2017/07/02/marx-capital-iii-9-et10-note-de-lecture-en-marge-de-trotsky-contre-marx/

 

Trotsky contre Marx ? -1- Objet et pertinence du propos

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2017/06/17/trotsky-contre-marx-1-objet-et-pertinence-du-propos/

 

*************************************************************

Rwanda : « Génocide » et/ou massacre néocolonial ?

https://solydairinfo.wordpress.com/2017/07/02/rwanda-genocide-etou-massacre-neocolonial/

 

 

*************************************************************

Journée internationale contre la torture : Quand la France va-t-elle cesser d’accueillir les tortionnaires israéliens ?

 

https://frontdeslaics.wordpress.com/2017/06/26/journee-internationale-contre-la-torture-quand-la-france-va-t-elle-cesser-daccueillir-les-tortionnaires-israeliens/

 

****************************************************************************************

************************************************************************

**************************************

 

 

De la Station F à la Station R . . . ! Réussite de la Résistance !!!

.

.

.

De la Station F  à la Station R . . . !

      « The New France… »

« Station F… »

L’endroit « tendance » où Macron a fait fureur …à l’Américaine !

« Une gare, c’est un lieu où on croise les gens qui réussissent et les gens qui ne sont rien »

Une Française « qui n’est rien »

répond à Emmanuel Macron

Et de par le monde, il y a des « petits » peuples qui tentent de résister à la « mondialisation » impérialiste « à l’américaine… »

                        Il y en a même qui…  

.     

        RÉUSSISSENT !

Selon les autorités de la RPDC, le lancement, décidé et supervisé par le Maréchal Kim Jong-un, a permis à l’engin d’atteindre une altitude de 2 802 km. Il a volé sur une distance de 933 km, avant de tomber dans la mer de l’Est. Toujours selon les médias de la RPDC, la Corée du Nord, puissance nucléaire, serait désormais dotée d’ICBM lui permettant de « frapper tout endroit au monde« . 

Philippe Pons, auteur de l’ouvrage Corée du Nord, un Etat-guérilla en mutation, et correspondant au Japon pour Le Monde, parlait ainsi, en mai 2017 de ce qu’il intitule « la rationalité de Pyongyang » :

« Les programmes nucléaires et balistiques nord-coréens ne sont plus une monnaie d’échange dans une négociation : ils relèvent d’une nécessité stratégique »

Selon Pons, la République de la Corée du Nord  »fait preuve de la même farouche indépendance (qu’autrefois) en défiant Washington autant que Pékin ». Depuis 2016, sa nucléarisation est une réalité irréversible qui se heurte à l’obsession américaine de la non-prolifération. Toujours d’après Pons, « les programmes nucléaires et balistiques nord-coréens ne sont plus une monnaie d’échange dans une négociation : ils relèvent d’une nécessité stratégique. »

Sur le plan de sa politique interne, la population se désunirait rapidement si ses terribles conditions de vie ne trouvaient plus de raison dans le budget de la défense du pays. L’ennemi commun permet au pouvoir de se maintenir, la politique de dissuasion étant devenue une condition sine qua non de sa permanence. En outre, la stratégie de Kim Jong-Un vise dans une certaine mesure la normalisation de ses relations avec les Etats-Unis, dans le but de relancer sa croissance économique, ayant conscience que sa force nucléaire est peut-être à l’avenir ce que le pétrole est aux pays du Golfe.(EXTRAIT DU JDD…)

INTERVIEW : L’historienne Juliette Morillot analyse les enjeux du nouveau tir de missile balistique opéré ce mardi par la Corée du Nord…

Corée du Nord: «Ce tir de missile permet au régime de garantir son existence»

 

Propos recueillis par Anissa Boumediene, pour « 20 Minutes »

Publié le 04/07/17 à 19h35 — Mis à jour le 04/07/17 à 19h35

La Corée du Nord a affirmé ce mardi avoir testé avec succès un missile intercontinental, ce qui serait une avancée majeure dans ses efforts pour être en mesure de menacer les Etats-Unis du feu nucléaire. La Télévision centrale coréenne a indiqué que le projectile tiré ce mardi avait atteint une altitude de 2.802 km et volé sur une distance de 933 km.

Un essai dont le calendrier ne doit rien au hasard, puisqu’il intervient le jour de la fête de l’indépendance américaine, célébrée chaque 4 juillet outre-Atlantique. « Ce type n’a-t-il rien de mieux à faire de sa vie ? », a écrit un Donald Trump furieux sur Twitter au sujet du dirigeant nord-coréen Kim Jong-un.

Le président américain a demandé à Pékin, principal soutien international de Pyongyang, de « mettre fin à cette absurdité une bonne fois pour toutes ». Pour Juliette Morillot, historienne spécialiste de la Corée du Nord et coauteure de La Corée du Nord en 100 questions (éd. Tallandier), ce tir nord-coréen « permet à Pyongyang de garantir son existence ».

Si la Corée du Nord dispose effectivement de missiles intercontinentaux, quel degré de menace cela représente-t-il ?

Si c’est avéré, c’est une nouvelle de grande importance : on parle de tirs capables de toucher l’Alaska. Il ne s’agit certes pas du cœur des Etats-Unis, mais symboliquement, le sol américain peut être atteint par Pyongyang. Et un tel tir, réalisé le jour de la fête de l’indépendance américaine, c’est très fort. C’est un message clair envoyé aux Etats-Unis.

Certains experts estiment que ce tir est raté et doutent de la capacité de Pyongyang à miniaturiser une tête nucléaire pour la monter sur un missile, ainsi que de sa maîtrise de la technologie de rentrée dans l’atmosphère. Mais ce qu’il faut y voir, c’est avant tout les progrès technologiques très réguliers accomplis par la Corée du Nord dans son programme nucléaire. Contrairement à son père, Kim Jong-un a mis en place une nouvelle politique dans le cadre de laquelle les ingénieurs nord-coréens sont encouragés à multiplier les essais nucléaires pour apprendre. Et on observe que depuis ce tournant fin 2011, cette nouvelle gestion du programme balistique de Pyongyang est efficace.

Faut-il y voir de la pure provocation de la part de Pyongyang ?

Il y a une part évidente de provocation, mais dans le même temps, la Corée du Nord se sent menacée par les Américains, et de fait, elle l’est. En atteste il y a quelques semaines l’annonce par Trump de l’envoi d’un porte-avions américain dans la zone. Kim Jong-un craint que Donald Trump, qui a 28.000 soldats américains postés sur le sol sud-coréen, ne décide d’envoyer ses troupes envahir la Corée du Nord. D’ailleurs, entre Donald Trump et Kim Jong-un, c’est bien Donald Trump qui est le plus imprévisible des deux. Les tensions ont d’ailleurs atteint un pic en début d’année lorsque Donald Trump s’est dit prêt à régler seul, et si besoin par la force, la question nord-coréenne.

La Corée du Nord, elle, reste sur sa position, inébranlable. Tandis que Trump a tout tenté avec la Chine, intermédiaire dans le dossier et alliée de Pyongyang, sans succès.

Que peut-il se passer désormais ?

Entre la « patience stratégique » de Barack Obama et les gesticulations de Donald Trump, on voit bien que les Américains ne parviennent pas à trouver le moyen de gérer le dossier nord-coréen.

Plusieurs scénarios sont à craindre : soit Trump réagit de manière intempestive, soit un dérapage – américain ou coréen — met le feu aux poudres. Ce sont des possibilités qu’il faut envisager. Mais si les Américains se lançaient dans la voie de frappes ciblées, les conséquences pourraient être cataclysmiques ! D’autant que la capitale sud-coréenne, Séoul, est très proche de la frontière avec la Corée du Nord et Kim Jong-un pourrait décider de frapper son voisin du Sud en représailles.

Comment éviter cela et tenter de mettre un terme à ce conflit ?

Il y a une multiplication des essais nucléaires nord-coréens depuis 2006, malgré l’interdiction par l’ONU de ses programmes nucléaire et balistique. Mais il ne fait absolument aucun doute que les sanctions décidées par l’ONU ne servent strictement à rien. Ce n’est pas non plus par la voie de la Chine qu’une solution sera trouvée : Pékin n’acceptera jamais des troupes étrangères à ses portes, c’est pourquoi elle n’est pas près de laisser tomber son allié nord-coréen. D’autant que la Chine ne souhaite pas que les deux Corées soient réunifiées.

Il y a toute une somme d’intérêts particuliers et contradictoires qui sont en jeu dans la balance : la Russie suit le dossier de près, tout comme la Chine, et les Etats-Unis ont besoin d’être présents dans la région.

Mais dans le même temps, la Corée du Sud, via son nouveau président Moon Jae-in, est pour sa part plus dans l’apaisement : elle souhaite ramener la Corée du Nord au dialogue, et cherche à relancer la diplomatie entre les deux Corées par différents biais, souhaitant même associer Pyongyang à l’organisation des JO d’hiver qui doivent se dérouler en Corée du Sud en 2018. Et surtout, il a gelé le déploiement du bouclier antimissile THAAD sur son sol, auquel les Américains sont pourtant si attachés.

Quelles sont les attentes véritables de Kim Jong-un ?

La Corée du Nord se sent menacée et aujourd’hui, Kim Jong-un a l’impression d’être comme David contre Goliath. Aux yeux des Nord-Coréens, le programme balistique est légitime et justifié dans le sens où, en tant que petit pays cerné de grandes puissances, il représente leur assurance-vie. Pour eux, seule l’arme nucléaire garantit leur existence. C’est également, selon eux, ce qui leur permet de montrer qu’ils sont capables de se défendre et de tenir la dragée haute à des puissances comme les Etats-Unis.

Ce que veut vraiment Kim Jong-un aujourd’hui, c’est signer un traité de paix sur la péninsule, obtenir un pacte de non-agression des Etats-Unis et la reconnaissance du régime nord-coréen par les Américains.

SOURCES:

http://www.20minutes.fr/monde/2099167-20170704-coree-nord-tir-missile-permet-regime-garantir-existence

***************************

http://www.lejdd.fr/international/asie/mais-pourquoi-la-coree-du-nord-continue-de-tirer-des-missiles-balistiques-3380225

http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2017/07/04/la-coree-du-nord-a-tire-un-nouveau-missile-balistique_5155093_3216.html

*****************************

Pour plus d’info sur le conflit USA/RPDC, voir la première version de

De la Station F à la Station R…

https://solydairinfo.wordpress.com/2017/07/04/de-la-station-f-a-la-station-r/

sur SOLYDAIRINFO, avec de nombreux liens sur l’historique et la situation actuelle.

*************************************

 

« Nous ne sommes rien, Soyons tout ! »
Eugène Pottier
« L’Internationale »

ЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖ

ЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖ

ЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖ

ЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖ

La Nature a horreur du Vide…!

.

.

.

.

RECORD ENCORE BATTU !!

 

 

 

 

 

 

 

 

**************Source :

TRIBUNE MARXISTE-LÉNINISTE

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2017/06/21/la-nature-a-horreur-du-vide/

***************************************

Au sujet du « vide » actuel de la FI, voir aussi :

En réponse au camarade Viriato, au sujet de la FI

« …à propos du choix de participer au laborieux « processus d’unification » des rares éléments se réclamant encore du marxismes-léninisme, et/ou de la possibilité d’espérer relancer le mouvement ouvrier à partir de la FI… »

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2017/06/21/en-reponse-au-camarade-viriato-au-sujet-de-la-fi/

*****************************************

La France En Marche… Un record en vue…!

.

.

.

La France En Marche…

.

.

.

 

 

http://www.bfmtv.com/politique/legislatives-vers-une-abstention-record-sous-la-ve-republique-1181492.html

Si La République en marche!, mouvement d’une future majorité présidentielle, est donné en tête des intentions de vote, c’est l’abstention qui risque de marquer les prochaines législatives.

 

Presque un Français sur deux n’irait pas voter aux prochaines législatives, prédit un sondage Odoxa. Sur le plateau de BFMTV, la directrice générale de l’institut Céline Bracq explique que « la participation pourrait atteindre les 52% ». Soit donc 48% d’abstention. Pour rappel, cette même abstention était de 42,78% en 2012. A ce niveau il s’agirait ni plus, ni moins, que d’un « record d’abstention sous la Ve République ». « On serait 20 points en dessous de la participation moyenne », insiste Céline Bracq.

 

« On voit qu’il y a une forte avance pour le mouvement du président, La République en marche!, mais ça s’apparente plus à une victoire par chaos technique. C’est une victoire en trompe l’œil. Cette ‘Macronmania’ dont on entend parler, on ne la relève pas vraiment au sein des électeurs. Ils ont envie de donner une majorité au président, mais ils restent sans illusion », analyse Céline Bracq.

 

Le « vote d’amplification », constante sous la Ve République

 

Vote de « cohérence », « d’amplification » de l’élection présidentielle, les expressions sont nombreuses pour désigner un constante du fonctionnement de notre régime parlementaire présidentialisé. Les Français seraient donc en passe de donner une majorité pour « donner sa chance au président », relève Jean-Sébastien Ferjou, cofondateur du site Atlantico. Mais surtout, il apparaît que les autres partis « ont, contrairement à Emmanuel Macron, très mal joué leur partition après le premier tour » de la présidentielle.

 

A cette réalité politique conjoncturelle s’ajoute cette constante structurelle que les législatives tenues dans la foulée de l’élection présidentielle ont toujours donné une « majorité et même une majorité absolue » au président. « Sauf en 1988, lorsque François Mitterrand (qui venait d’être réélu, NDR) avait appelé à voter pour d’autres afin de n’obtenir d’une majorité relative », rappelle Hervé Gattegno, éditorialiste à BFMTV. Une posture à rapprocher de la réflexion rapportée de l’actuel président, quand celui-ci évoque la « crainte d’avoir trop de députés » élus.

L’abstention serait, précise Céline Bracq, « répartie de manière homogène, parti par parti ». Autrement dit, ni le Front national, ni la France Insoumise, ni Les Républicains, ni le Parti socialiste, ne réussiraient à constituer, pour toutes les raisons précédemment invoquées, à constituer une force d’opposition suffisamment crédible à la vague montante de La République en marche!. Dans ces conditions, il va être difficile, y compris pour les candidats macronistes de se qualifier dès le premier tour du 11 juin prochain. Avec une abstention aussi forte que celle envisagée par les enquêtes d’opinion, atteindre le seuil des 12,5% des inscrits – certes non des suffrages exprimés – pour se maintenir au second tour risque d’être compliqué pour tout le monde.

 

http://www.bfmtv.com/politique/legislatives-vers-une-abstention-record-sous-la-ve-republique-1181492.html

 

Rhône: Les Mystères de Vénissieux… (14ème circonscription)

.

 

Lu sur le blog    TML:

.

Les mystères

de Vénissieux…

Législatives : psychodrame chez les Insoumis

dans la 14ème circonscription

Lu sur « le Progrès », il y a une semaine…

http://www.leprogres.fr/rhone/2017/05/12/legislatives-psychodrame-dans-la-14eme-circonscription

 

Il y a du rififi chez les Insoumis ! Ce vendredi, le vénissian Benjamin Nivard a annoncé sa candidature sous la bannière France Insoumise dans la 14ème circonscription du Rhône, contre l’avis du comité local du parti. Cette dernière instance avait entériné dans la semaine la décision de ne pas présenter de candidat insoumis dans la circonscription, détenue par le socialiste Yves Blein depuis 2012.

(NDTML: Yves Blein, maire « socialiste » de Feyzin, membre du PS, mais actuellement rallié au parti « présidentiel » LREM et candidat officiel de ce nouveau « parti »…)

L’idée qui semblait s’imposer jusqu’alors était de soutenir la candidate communiste et maire de Vénissieux Michèle Picard, déjà en campagne. « Nous n’avons pas envisagé d’alliance avec le Parti Communiste, il n’y a pas eu de négociations », réfute pourtant Gérard Médioni, responsable local de la France Insoumise.

Sauf que Benjamin Nivard ne l’entend pas de cette oreille. Le jeune homme de 32 ans entend bien se conformer à la stratégie nationale du parti, qui prévoit l’investiture de candidats dans toutes les circonscriptions, y compris celles où se présentent un candidat communiste. «La 14ème circonscription ne déroge pas à la règle», déclare le candidat qui rappelle que «les assemblées locales ne donnent qu’un avis consultatif». «Je n’ai pas de souci au niveau local avec le PC mais je ne crois pas aux alliances qui ne mènent à rien», assène-t-il.

En attendant que le bureau national ne tranche ce conflit interne, le comité local de la France Insoumise dans la 14ème circonscription a fait savoir qu’il retirait son soutien à Benjamin Nivard. Ambiance…

****************

 

 

 

Lu hier sur le blog Vénissieux-Info

Blog local, qui semble donc plutôt favorable à cette candidature et logiquement assez critique à l’égard de la « majorité » locale de la FI.

http://venissieuxinfos.fr/france-insoumise-benjamin-nivard-en-course/

 

 

France Insoumise : Benjamin Nivard en course

Le candidat de la France Insoumise, Benjamin Nivard fera bien partie des personnes a vouloir être député. C’est officiel puisque il a déposé sa candidature à la préfecture du Rhône. Pour ces élections législatives sa suppléante sera Léa Leverd. Malheureusement, Monia Benaïssa a dû se retirer pour diriger la campagne d’un autre candidat. 

Il est certain que pour en arriver là, et surtout présenter sa candidature, Benjamin Nivard a affronter des personnes de son camp qui ne voulaient pas de lui en tant que candidat, préférant laisser Mme Picard, être la candidate de la gauche.

Les anti-candidats de la France Insoumise, ne reconnaissent pas la légitimité de la décision des instances nationales mais M. Nivard pugnace dans sa démarche  a réussi à convaincre les instances nationales d’approuver et d’officialiser sa candidature.

Une démarche tout à fait logique puisque le mouvement France Insoumise de jean-Luc Mélenchon est arrivé premier sur pratiquement toutes les communes de la circonscription lors du premier tour des présidentielles 2017,. Donc Mme Picard ne doit pas s’étonner de voir un autre candidat de la gauche être présent sur le terrain des législatives.

Le journal local Expressions a titré son article par France Insoumise : le national soumet le local Non, ce sont les chiffres qui ont décidé que le national décide. J’aimerai bien savoir de quoi sont constitués les groupes d’appui, car comment peuvent-ils mettre en avant le maire de Vénissieux, qui n’a pas fait campagne pour Jean Luc Mélenchon et surtout, je vous le rappelle qui a déclaré que c’était son candidat aux forceps, et aujourd’hui certains membres de ces groupes vont à l’encontre de ce qu’a décidé le national. Alors qui est soumis ? 

Les électeurs vont avoir des difficultés à choisir. Faut-il voter pour M. Blein afin de donner une forte majorité au président Macron ? Où alors rester dans la dynamique Mélenchon afin d’avoir un groupe conséquent au palais Bourbon.

Pour les autres candidats leur réussite à passer le cap du premier tour semble bien flou, entre une droite déchirée et un Parti Socialiste moribond, il n’est pas certain qu’un candidat PS soit désigné sur la 14 ème circonscription du Rhône. Si un candidat PS devait se présenter sur la 14 ème il est évident que la situation de M. Blein, ne sera pas tout à fait confortable et il faudra battre le bitume pour convaincre les électeurs. 

Et les communistes, aie aie, ça va être chaud et difficile pour la candidate Michèle Picard, qui va avoir en face d’elle un candidat de gauche de la France Insoumise qui compte faire aussi bien que M Mélenchon.

Michèle Picard fera t-elle le même score qu’en 2012 (13,70% ) soit 4 670 voix, lors au premier tour des législatives, ou compte t-elle dépasser ce score et pouvoir arriver au second tour.

Les électeurs le décideront le 11 juin 2018.

***************

Cette info semble également confirmée par le journal « le Progrès »

http://www.leprogres.fr/rhone/2017/05/18/14e-circonscription-doriane-corsale-(lr)-jette-l-eponge-l-insoumis-nivard-entre-en-piste

Mais néanmoins, sur le terrain, cette candidature semble peiner à « sortir du bois »…. Témoin, son « inexistence » toujours officielle sur la page dédiée de la FI, où la « 14ème circonscription » semble, en outre, être tout à fait « terra incognita »…

Vénissieux, ville inconnue, dans un monde parallèle, en quelque sorte, mais de ce néant surgirait néanmoins un certain Benjamin Nivard, trouble fête des fantômes et autres ectoplasmes de la politique-spectacle…

Constat du néant de la FI :

https://legislatives2017.lafranceinsoumise.fr/departement/69/circonscription/14

https://legislatives2017.lafranceinsoumise.fr/departement/69

ЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖ

ЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖ

ЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖ

ЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖ