Corée

La Résistance : ça paye !!!

https://www.francetvinfo.fr/image/75ipey8h1-977c/1200/450/14552586.jpg

La Résistance

ça paye !!!

L’un promettait à l’autre « le feu et la fureur », mais ils vont finalement se serrer la main. Donald Trump a accepté l’invitation du leader nord-coréen Kim Jong-un, qui avait « fait part de son désir » de rencontrer le président américain « le plus vite possible », et une entrevue aura lieu « d’ici fin mai », a expliqué vendredi 9 mars le conseiller national sud-coréen à la Sécurité, Chung Eui-yong, qui a servi de messager.

L’annonce intervient après un réchauffement des relations entre les deux Corées, autour des JO de Pyeongchang, mais ne représente pas moins une surprise. Et un événement historique. Il n’y a jamais eu, en effet, de rencontre entre un chef d’Etat nord-coréen et un président américain en exercice. Les menaces de Donald Trump et l’escalade des sanctions contre Pyongyang ont-elles payé ? Ou est-ce l’héritier de la dynastie Kim qui réussit un coup de maître et le président américain qui a tort d’espérer obtenir des concessions ? Franceinfo vous explique les raisons de cette rencontre inédite avec deux experts de la Corée du Nord.

Parce que la Corée du Nord est sous pression???

L’été dernier, Washington et Pyongyang semblaient au bord d’un conflit explosif. La Corée du Nord multipliait les essais nucléaires et balistiques, menaçait l’île américaine de Guam et affirmait maîtriser la bombe H. Fin novembre, elle annonçait même être capable de frapper « la totalité du continent américain »Mais les tensions étaient aussi attisées par la rhétorique belliqueuse de Donald Trump. Face aux menaces, le président américain promettait « le feu et la fureur telle que le monde n’en a jamais vu » et de « détruire la Corée du Nord » si jamais les Etats-Unis avaient à se défendre. Des avertissements bien plus directs que ceux de ses prédécesseurs.

L’annonce de sa rencontre prochaine avec Kim Jong-un valide cette stratégie menaçante des Américains, explique à franceinfo Valérie Niquet, responsable du pôle Asie de la Fondation pour la recherche stratégique. Elle prouve que « quand on montre une vraie détermination, et pas seulement une attitude ambiguë, ça marche ». Pour cette chercheuse, la Corée du Nord mène sa diplomatie en calculant « le coût et les bénéfices » : attaquer les Etats-Unis serait s’exposer à une riposte « qui signerait la fin du régime ».

Une explication qui ne convainc pas Antoine Bondaz, chargé de recherche à la Fondation pour la recherche stratégique, joint par franceinfo. Pour lui, « il n’y a pour l’instant aucun succès » de l’approche de Donald Trump, dans la mesure où la Corée du Nord n’a pas fait de promesses fermes en échange de cette rencontre avec le président américain, à l’exception d’un gel des essais qui était déjà en place depuis fin novembre. Cette rencontre à l’initiative de la Corée du Nord illustre surtout « l’effet des sanctions » de la communauté internationale sur le régime de Kim Jong-un. Face au président américain, le dictateur cherchera sans doute à alléger la pression économique sur son pays, qui complique sa capacité à « satisfaire les élites qui le soutiennent », acquiesce Valérie Niquet.

Parce que Kim Jong-un a tout à gagner

Pour Antoine Bondaz, pas de doute, c’est la Corée du Nord qui « mène la danse » dans cette séquence diplomatique. Qu’a-t-elle à y gagner ? Un sommet peut « lui donner une légitimité politique » : Kim Jong-un deviendrait le premier dirigeant nord-coréen à réussir à rencontrer un président américain, un objectif de longue date de la dynastie Kim. S’asseoir autour d’une table « lui donne un statut d’égal à égal » avec Donald Trump. Comme l’a fait remarquer un chercheur américain sur Twitter, une visite à Pyongyang du président des Etats-Unis est même présenté comme le happy end dans un film de propagande nord-coréen des années 1980.

« Kim Jong-un peut transformer cette rencontre en quelque chose de prestigieux » aux yeux de son peuple, confirme Valérie Niquet, et « se présenter comme un dirigeant raisonnable, qui choisit la paix ». Pour la Corée du Nord, organiser un sommet avec les Etats-Unis équivaut même à un rétablissement des relations diplomatiques entre les deux pays, quand bien même elles ne le seraient pas officiellement (les deux pays n’ont aucun contact et ne s’envoient pas d’ambassadeurs). « Cela ouvre la voie à une reconnaissance officielle », un autre objectif historique du régime, estime Antoine Bondaz. En somme, cette rencontre est déjà une victoire pour le leader nord-coréen, que la discussion avec Donald Trump débouche ou non sur un accord.

Parce que Donald Trump fait un pari politique

« La stratégie de la Corée du Nord n’est pas surprenante, explique Antoine Bondaz. Ce à quoi personne ne s’attendait, c’est que Donald Trump accepte, et que ça se fasse aussi rapidement. » En effet, c’est loin d’être la première fois qu’un président américain décroche une invitation de la part de Pyongyang : Bill Clinton, George W. Bush et Barack Obama ont tous été conviés. « Mais ils refusaient de faire un sommet sans qu’il y ait un accord », explique Antoine Bondaz, et n’avaient jamais réussi à obtenir des garanties suffisantes.

C’est en cela que l’annonce de cette rencontre est étonnante. « Normalement, on négocie pendant des mois entre diplomates, jusqu’à avoir obtenu un accord viable, souligne le chercheur. Et ensuite, on organise un sommet pour couronner cet accord. » En décidant d’une rencontre dans seulement deux mois, et avant même le début de quelconques négociations, Donald Trump « met la charrue avant les bœufs ». Pour Valérie Niquet, ce changement d’approche s’explique par « la pression très forte » exercée sur la Corée du Nord, qui placerait Washington dans une position favorable pour obtenir des concessions. Pour Antoine Bondaz, en revanche, elle montre surtout que « Donald Trump n’est pas un diplomate », même si le milliardaire vante ses prouesses de négociateur.

Donald Trump semble croire qu’il peut obtenir de la Corée du Nord des avancées vers une dénucléarisation du régime, et pas seulement un gel de son programme nucléaire. Il l’a souligné dans un tweet vendredi. Mais si Kim Jong-un a bien évoqué avec les Sud-Coréens la possibilité de discuter de ce sujet, il n’a pris aucun engagement en ce sens. Ce qui place Donald Trump dans une situation d’asymétrie : la Corée du Nord tire déjà le bénéfice, en terme d’image, de l’organisation de cette rencontre, alors que le président américain devra les convaincre de faire des sacrifices. S’il échoue, « il risque de perdre du crédit politique ».

Tout dépendra sans doute du travail de l’ombre des négociateurs, mais obtenir un accord important en seulement deux mois « est très peu crédible », estime Antoine Bondaz. D’autant que les Etats-Unis sont dépourvus de négociateurs rodés aux discussions avec la Corée du Nord, alors que « côté nord-coréen, il y a des gens qui négocient depuis des décennies avec les Américains et les connaissent bien ». En tentant un coup politique historique, Donald Trump prend donc le risque d’un retour de bâton.

https://www.francetvinfo.fr/monde/usa/presidentielle/donald-trump/coree-du-nord-pourquoi-kim-jong-un-et-donald-trump-ont-accepte-de-participer-a-une-rencontre-historique_2648156.html

Sommet Trump – Kim Jong-un :

« Les Etats-Unis ont beaucoup plus à perdre que la Corée du Nord »

DIPLOMATIE – Comment expliquer l’annonce surprise d’un sommet entre les États-Unis et la Corée du Nord ? Après des mois de tensions, que faut-il espérer de la rencontre entre Donald Trump et Kim Jong-un ?

Antoine Bondaz, chercheur associé au Centre de recherches internationales de Sciences Po et spécialiste de la politique étrangère coréenne, a répondu aux questions de LCI.

09 mars 14:09Matthieu Jublin

Personne ne l’imaginait il y a quelques jours, mais Donald Trump et Kim Jong-un devraient se rencontrer prochainement. L’annonce par Séoul de ce sommet Etats-Unis-Corée du Nord, dans la nuit du 8 au 9 mars, a surpris tous les observateurs, y compris… Rex Tillerson, le secrétaire d’Etat américain. Si la date et le lieu de l’événement ne sont pas encore connus, un responsable nord-coréen a déclaré que Kim Jong-un s’est engagé à discuter d’une « dénucléarisation » de la péninsule coréenne et qu’il a promis d’arrêter tout test nucléaire d’ici le sommet.

LCI : Cette annonce est-elle vraiment une surprise ?

Antoine Bondaz : Ce n’est pas une surprise d’un point de vue nord-coréen. Ça fait des décennies que la Corée du Nord essaie d’organiser un tel sommet. Et le pays était entré dans une séquence diplomatique depuis novembre 2017, dont l’invitation de Donald Trump était une conclusion logique. C’est plus surprenant du point de vue américain. D’abord parce que c’est la première rencontre entre le dirigeant nord-coréen et un président américain en exercice. Ensuite, parce que ce sommet va s’organiser très rapidement. Normalement, vous avez des mois de négociations, et on fait un sommet quand on pense avoir un accord, afin de couronner ce travail en amont. Là, on met la charrue avant les bœufs, et je pense que les diplomates américains eux-mêmes ont été surpris. Le sommet est annoncé avant même le début des négociations. Si, sur le fond, ces annonces sont surprenantes, elles le sont encore plus sur la méthode.

LCI : Les deux leaders semblent sortir gagnant de cette séquence, mais quels sont les risques à long terme ?

Antoine Bondaz : À très court terme tout le monde est gagnant. L’organisation de ce sommet est déjà une victoire diplomatique pour la Corée du Nord. C’est également une reconnaissance implicite des relations diplomatiques entre les deux pays, alors qu’elles n’existent pas officiellement. Enfin, Kim Jong-un ne s’est engagé à rien. Il a dit être prêt à discuter d’une « dénucléarisation de la péninsule », mais ce terme peut vouloir dire plusieurs choses, comme la fin de l’alliance entre les Etats-Unis et la Corée du Sud, protégée par le parapluie nucléaire américain. Côté américain, Trump peut dire que sa stratégie a fonctionné, que ce soit vrai ou pas. La question, c’est celle de l’après-sommet. Le risque, c’est de donner de la légitimité internationale à Kim Jong-un, sans rien obtenir en retour. Et les Etats-Unis ont beaucoup plus à perdre à ce moment. Il très difficile d’analyser ce que fait Donald Trump et de savoir si ses décisions dépendent du contexte intérieur aux Etats-Unis. Ce qui est sûr, c’est que ce n’est pas une séquence imaginée par des diplomates. Pour l’instant, ça apparaît plus comme un coup politique que comme un coup diplomatique.

LCI : Quel est le rôle de la Corée du Sud et de la Chine dans cette séquence ?

Antoine Bondaz : La Chine a toujours été en retrait sur cette question-là. Elle appelle au dialogue, et ce sommet est conforme à ses intérêts, mais elle n’y a pas contribué activement. Par contre, la Corée du Sud a eu un rôle fondamental, en servant d’intermédiaire entre Pyongyang et Washington, et en rendant ce sommet politiquement possible. À partir du moment où le Sud a initié le dialogue et a accepté de participer à un sommet inter-coréen, alors il devenait acceptable pour Trump d’organiser un sommet. La Corée du Sud, dont l’objectif était d’établir un dialogue direct entre les Etats-Unis et la Corée du Nord, a débloqué la situation. Diplomatiquement, c’est un coup de maître.

Il faut parvenir à un accord avant que les missiles intercontinentaux nord-coréens soient pleinement opérationnelsAntoine Bondaz

LCI : Peut-on imaginer un scénario de sortie de crise ?

Antoine Bondaz : On est encore très loin d’une dénucléarisation. En plus du gel des tests nucléaires nord-coréen, il faut parvenir à un gel du programme nucléaire, vérifié par l’AIEA, et enfin, au démantèlement des capacités nucléaires. On est aussi loin d’un retour de la Corée du Nord dans le jeu diplomatique, mais l’existence de sommet permet déjà de créer des opportunités. C’est désormais le travail des négociateurs de transformer ces opportunités en gains diplomatiques. Mais soyons honnêtes : négocier un tel accord en quelques mois, alors que le dialogue était inexistant il y a quelques semaines et que les négociateurs historiques américains sont partis, c’est extrêmement compliqué. En face, les négociateurs nord-coréens sont très expérimentés.

LCI : Cette position de force est-elle aussi garantie par les capacités nucléaires de la Corée du Nord ?

Antoine Bondaz : Oui. Côté américain, il y a urgence. Il faut parvenir à un accord avant que les missiles intercontinentaux nord-coréens soient pleinement opérationnels. Arriver à un gel des essais est déjà une victoire de Trump sur ce plan-là, car la menace est contenue.

https://www.lci.fr/international/denuclearisation-trump-kim-jong-un-les-etats-unis-ont-beaucoup-plus-a-perdre-que-la-coree-du-nord-2081175.html

Publicités

Sud, Nord, Toute la Corée veut la Paix !!

 

 

 

Sud

 

Nord

 

Toute

 

la Corée

 

Veut

 

la Paix !!

 

 

© AFP

© AFP

Par TRIBUNE DE GENÈVE/05/11/2017:

Des milliers de Sud-Coréens ont manifesté dimanche à Séoul pour réclamer la paix et protester contre la visite imminente de Donald Trump. Ce dernier entame une tournée marathon en Asie dans un contexte de tensions autour des ambitions militaires de Pyongyang.

Le chef de la Maison Blanche est attendu mardi et mercredi en Corée du Sud, où il rencontrera le président Moon Jae-In et se rendra sur une base militaire américaine. Tous les regards seront rivés sur le message qu’il adressera à la Corée du Nord et à son dirigeant Kim Jong-Un.

Les tensions sont à des sommets depuis le sixième essai nucléaire mené début septembre par la Corée du Nord. Celle-ci a également multiplié les tirs de missiles, affirmant être capable de porter le feu nucléaire sur le continent américain. La Corée du Sud est un allié-clé des Etats-Unis qui y déploient 28’500 soldats. Mais les opposants sud-coréens voient en Donald Trump un va-t-en-guerre.

Trump et Kim problématiques

«Nous sommes contre la guerre! Il faut négocier la paix!», scandaient les manifestants qui défilaient dans le centre de Séouil. Nombre d’entre eux accusaient Donald Trump d’aggraver les risques de conflit au même titre que Kim Jong-Un.

«Trump et Kim (…) se servent de la crise militaire actuelle pour servir leurs propres intérêts politiques, pendant que nous les Sud-Coréens, sommes en train de trembler de peur», a déclaré une manifestante. «Nous sommes inquiets des conséquences de la rhétorique hostile de Trump, qui semble inciter à la guerre».

Une mère dont le fils effectue ses deux années de service militaire obligatoire a accusé le président étasunien de mettre sa vie en danger. «Mon coeur bat plus fort à chaque mot de Trump sur la Corée du Nord», a-t-elle dit. «J’ai peur que mon fils ne soit l’un des premiers à affronter les balles et à mourir si la guerre éclate». Les organisateurs ont estimé le nombre de participants à environ 5000.

Pour plus d’armes

Parallèlement, des militants conservateurs ont organisé un rassemblement dans la capitale pour souhaiter la bienvenue au chef de la Maison Blanche et réclamer le déploiement d’armes nucléaires tactiques américaines en Corée du Sud.

Les dernières tensions alimentent l’inquiétude des Sud-Coréens, pourtant habitués depuis des décennies aux menaces de Pyongyang.

Mais certains conseillers de Donald Trump ont reconnu que les options militaires de Washington étaient limitées, car un conflit sur la péninsule ferait un très grand nombre de victimes.

Environ 10 millions de personnes vivent à Séoul, située à seulement 50 kilomètres de la frontière et qui est à la portée de l’artillerie du Nord. (ats/nxp)

[NDLR: Contrairement à ce qui est affirmé dans la propagande occidentale, il est évident que la politique de dissuasion nucléaire de la RPDC n’a pas de visées agressives, mais tente simplement d’éviter àce pays le sort calamiteux  et désastreux imposé par l’impérialisme à la Libye, à l’Irak, auYémen, à la Syrie, etc…

Quelques liens sur le sujet, sur TML et Solydairinfo :

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2016/02/19/a-lassaut-du-ciel/

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2016/02/21/a-lassaut-du-ciel-suite/

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2016/02/27/en-reponse-a-un-ami-ecologiste-sur-le-nucleaire-militaire-coreen/

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2016/03/01/debat-sur-le-nucleaire-coreen-suite/

https://solydairinfo.wordpress.com/2017/04/18/agression-us-en-coree-le-point-de-la-situation-actuelle/

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2017/07/05/de-la-station-f-a-la-station-r-reussite-de-la-resistance/

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2017/08/12/coree-solidarite-avec-la-resistance-de-la-rpdc/

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2016/07/31/communistes-ou-kollabos-de-limperialisme/

https://solydairinfo.wordpress.com/2017/11/04/comprendre-la-situation-diplomatique-de-la-rpdc-anti-imperialisme-ou-social-chauvinisme/

© AFP

© AFP

Manifestation anti-Trump et pour la paix à Séoul

https://www.tdg.ch/monde/asie-oceanie/manifestation-antitrump-seoul/story/12545198

http://www.lesoir.be/122731/article/2017-11-05/manifestation-anti-trump-et-pour-la-paix-en-coree-du-sud-photos

http://www.europe1.fr/international/manifestation-anti-trump-et-pour-la-paix-a-seoul-3483656

A l’ONU, une voix inattendue pour l’honneur et le bon sens, celle de la RPDC

 

us-christmas

 

 

A l’occasion de sa première prise de parole à la tribune de l’ONU, Trump a carrément mis les pieds dans le plat en rappelant que les USA veulent, dans chacun des cas cités, un monde à leur botte !

 

Une manière à peine déguisée, de la part de Trump, de rappeler qu’un monde en réalité systématiquement à la botte de l’impérialisme US, c’est la véritable règle qu’il entend faire admettre à l’ONU !

Et tout cela en tentant encore de se présenter comme un « modèle » et comme le « champion » de la liberté dans le monde…

Mais pour ce qui concerne la RPDC, la « liberté », vue par les USA, c’est, en pratique, l’anéantissement, avec une menace affirmée de « destruction totale » !

Une quasi déclaration de guerre, qui ne pouvait pas rester sans une réponse diplomatique appropriée, rappelant ce que devrait être le véritable rôle de l’ONU.

La voici :

 

 

 

 

 

NDLR: Il ne s’agit pas ici d’apporter une caution à tel ou tel régime politique, vu que Trump s’en est également pris violemment à des pays aussi divers que le Vénézuela, l’Iran, etc…, mais simplement de rappeler ce que signifie le droit des nations et des peuples à disposer d’eux-même!

Pierre GRINDSABLE

 

SUR LE MÊME THÈME:

https://frontdeslaics.wordpress.com/2017/08/12/coree-solidarite-avec-la-resistance-de-la-rpdc/

https://frontdeslaics.wordpress.com/2017/07/05/de-la-station-f-a-la-station-r-reussite-de-la-resistance/

https://solydairinfo.wordpress.com/2017/04/18/agression-us-en-coree-le-point-de-la-situation-actuelle/

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2016/02/27/en-reponse-a-un-ami-ecologiste-sur-le-nucleaire-militaire-coreen/

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2016/03/01/debat-sur-le-nucleaire-coreen-suite/

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2016/02/19/a-lassaut-du-ciel/

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2016/02/21/a-lassaut-du-ciel-suite/

 

 

 

 

Pour nos sœurs et nos frères en lutte, Irma n’a pas brisé les barreaux des prisons !! (+RÉCAPITULATIF ARTICLES)

Pour nos sœurs et nos frères en lutte,

Irma n’a pas brisé les barreaux des prisons !!

 

JPEG - 111.4 ko

 

Sur son passage, l’ouragan Irma a ravagé principalement les demeures fragiles des pauvres, soulignant par la destruction la structure de classe néocoloniale de certaines îles…

Mais elle n’a pas, pour autant, brisé les barreaux des prisons pour ceux qui luttent contre cette iniquité, principalement engendrée par l’impérialisme.

Pour Ana Bélen Montés, cela fera 16 ans de détention, depuis son arrestation, le 20 Septembre 2001…

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2017/09/16/pour-nos-soeurs-et-nos-freres-en-lutte-irma-na-pas-brise-les-barreaux-des-prisons/

https://solydairinfo.wordpress.com/2017/09/16/pour-nos-soeurs-et-nos-freres-en-lutte-irma-na-pas-brise-les-barreaux-des-prisons/

https://nousnesommesriensoyonstout.wordpress.com/2017/09/17/pour-nos-soeurs-et-nos-freres-en-lutte-irma-na-pas-brise-les-barreaux-des-prisons/

*************************

*********

RÉCAPITULATIF des principaux articles récents sur TML,

SOLYDAIRINFO, FRONT des LAïCS, NNSRST!

 

De la lutte syndicale de classe

à la construction

d’une alternative au capitalisme!

https://nousnesommesriensoyonstout.wordpress.com/2017/09/16/de-la-lutte-syndicale-de-classe-a-la-construction-dune-alternative-au-capitalisme/

**************************************

LYON 12 SEPTEMBRE

L’ « incident » de la Rue Pierre Robin

UNITÉ ET RÉSISTANCE POPULAIRE !!!

https://frontdeslaics.wordpress.com/2017/09/13/lyon-12-septembre-2017-unite-et-resistance-populaire/

**************************************************

 

Un débat au sujet de la plus-value

 

En marge de la republication de l’article

Marx, Marxisme, Cui bono ?

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2017/09/07/marx-marxisme-cui-bono/

Extraits du débat sur Agoravox:

 

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2017/09/10/sur-agoravox-un-debat-au-sujet-de-la-plus-value/

 

 

**************************************

LE CHOC DU RÉEL

https://solydairinfo.wordpress.com/2017/09/09/survivre-dans-une-decharge-de-la-republique-dominicaine-le-choc-du-reel/

*****************************************

 

« Unir les communistes », « Construire le parti »,

Quel sens pour ces mots d’ordre aujourd’hui ?

Ou, de l’unité communiste comme processus dialectique!

https://nousnesommesriensoyonstout.wordpress.com/2017/09/02/nous-ne-sommes-rien-soyons-tout-mais-dabord-soyons-unis/

************************************************

 

Yémen, Ukraine Encore deux guerres

« oubliées »

PAR LES MÉDIAS OCCIDENTAUX  …MAIS PAS PAR LEURS VICTIMES !!

 

https://solydairinfo.wordpress.com/2017/09/01/yemen-guerre-imperialiste-oubliee-ukraine-le-fascisme-en-marche-au-coeur-de-leurope/

 

 

***********************************************************************************************

« La France n’est pas un pays qui se réforme… »

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2017/08/26/macron-au-congres-il-a-tout-compris-enfin-presque/

********************************************

 

Autour d’Ana Bélen Montés, le combat continue!

https://frontdeslaics.wordpress.com/2017/08/24/autour-dana-belen-montes-le-combat-continue/

 

***********************************************

 

https://solydairinfo.wordpress.com/2017/08/24/la-loi-du-marche-impitoyable-en-realite-republication/

*************************************************

 

1917-2017 …Centenaire Révolutionnaire !!

Octobre vu de Russie …et vu d’ici !! (Nouvelle édition)

En cette année 2017, en Octobre,

la Russie Soviétique aurait pu avoir 100 ans…

Les capitalistes occidentaux ont réussi à persuader leurs peuples que l’URSS fut un échec d’un bout à l’autre, comme modèle de développement…

Alors que potentiellement, lors de sa dissolution, en 1991, elle était encore la seconde puissance mondiale…

https://solydairinfo.wordpress.com/2017/08/23/1917-2017-centenaire-revolutionnaire-octobre-vu-de-russie-et-vu-dici-nouvelle-edition/

 

********************************************************************************

 

D’Octobre à la chute de l’URSS,

problématique du rapport de force

et de la superstructure

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2017/08/18/doctobre-a-la-chute-de-lurss-problematique-du-rapport-de-force-et-de-la-superstructure/

 

******************************************************************

 

A nouveau sur la nature de classe de l’Union Soviétique,

et sur l’importance de son évolution,

un siècle après la Révolution d’Octobre !

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2017/08/14/un-siecle-apres-la-revolution-doctobre-1917-comprendre-lhistoire-de-lurss/

 

SUR LE MÊME THÈME:

De la nature de classe de la contre-révolution khrouchtchévienne

(nouveau débat avec l’OCF)

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2017/08/06/de-la-nature-de-classe-de-la-contre-revolution-khrouchtchevienne-nouveau-debat-avec-locf/

*********************************************

SUR UN SUJET CONNEXE:

Prix du pétrole :

Effondrement des cours

et effondrement d’une théorie

pseudo « marxiste-léniniste » !

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2017/08/05/prix-du-petrole-effondrement-des-cours-et-effondrement-dune-theorie-pseudo-marxiste-leniniste/

 

*********************************************

Contre « le feu et la colère » de la rage impérialiste US

SOLIDARITÉ avec la RÉSISTANCE de la RPDC !!

https://solydairinfo.wordpress.com/2017/08/12/coree-solidarite-avec-la-resistance-de-la-rpdc/

 

**************************************************************

ÉTÉ 2017 : FACE AU CHAOS EN MARCHE

FAIRE RENAITRE LA RÉSISTANCE !!

https://solydairinfo.wordpress.com/2017/08/02/ete-2017-face-au-chaos-en-marche-faire-renaitre-la-resistance/

(Avec 4 vidéos)

************************************

MANIFESTE

du Collectif Marxiste-Léniniste OCTOBRE!

https://frontdeslaics.wordpress.com/2017/07/25/manifeste-du-collectif-marxiste-leniniste-octobre/

.

.

*************************************

****************

*****

 

CORÉE : SOLIDARITÉ AVEC LA RÉSISTANCE DE LA RPDC !!

Un article repris du blog

TML

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2017/08/12/coree-solidarite-avec-la-resistance-de-la-rpdc/

Contre « le feu et la colère » de la rage impérialiste US

SOLIDARITÉ

avec

la RÉSISTANCE

de la RPDC !!

Si la République Populaire de Corée nous apparaît aujourd’hui comme un pays isolé, nous ne devons pas oublier qu’elle fut longtemps l’un des principaux soutien des luttes anti-impérialistes dans le monde :

A l’Assaut du CIEL ! (2) Une Brève histoire de solidarité internationaliste

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2016/02/21/a-lassaut-du-ciel-suite/

Aujourd’hui le camp anti-impérialiste est de plus en plus réduit sur la planète, depuis la mutation de la Chine en un nouveau pôle financier, mutation amorcée dès le début des années 70, avec les accords Mao-Nixon, et ensuite l’effondrement définitif de l’URSS, aux « bons soins » de Gorbatchev et Eltsine.

Hormis Cuba, dont le destin est encore « en balance », semble-t-il, la RPDC est donc le seul état à avoir constitué une force de résistance capable de le mettre à l’abri de l’agressivité de l’impérialisme US.

La motivation de ce petit pays est grande : on se rappellera qu’il fut la victime du plus épais tapis de bombe dont le bourreau US ait jamais couvert l’une de ses victimes…

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2016/02/27/en-reponse-a-un-ami-ecologiste-sur-le-nucleaire-militaire-coreen/

Plus « frais » dans les mémoires, ceux du Vietnam nous donnent une idée de ce que cela a put être…

Il est donc juste que les marxistes-léninistes expriment et manifestent leur solidarité totale avec la résistance de la RPDC.

Cela fait notamment partie d’une conception du front uni anti-impérialiste telle qu’a tenté de la développer Andreï Jdanov en son temps, et notamment contre le révisionnisme et l’opportunisme des dirigeants de la « gauche » en Europe occidentale, et singulièrement contre l’attitude du PCF, qui n’a fait que dégénérer depuis, s’enfonçant toujours plus dans sa mutation kollaborationniste.

https://tribunemlreypa.wordpress.com/la-doctrine-jdanov-du-front-anti-imperialiste/

( Sur l’attitude du PCF, voir spécialement « les bonnes feuilles »:

https://tribunemlreypa.wordpress.com/doctrine-jdanov-les-bonnes-feuilles-commentees-selon-eduscol-du-rapport-jdanov-de-1947/  )

Pour autant, l’idéologie dominante actuellement en RPDC n’est plus le marxisme-léninisme, mais le Juché, hérité de Kim Il-sung et aujourd’hui essentiellement tourné vers l’indépendance nationale.

Dans le contexte international actuel, ce choix est donc tout à fait compréhensible et cela ne doit pas arrêter notre solidarité.

Comme nous l’avions déjà indiqué dans un article récent:

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2017/07/31/ete-2017-face-au-chaos-en-marche-faire-renaitre-la-resistance/

c’est donc sans confusionnisme que les marxistes-léninistes soutiennent partout le droit des nations et des peuples à disposer d’eux-même, tout en montrant que la seule voie durable vers l’indépendance et la liberté est la voie du socialisme, la voie d’un développement équilibré entre forces productives et besoins sociaux, basé sur la valeur-travail, sur le pouvoir des travailleurs !

Mais dans l’immédiat et à court terme, la solidarité des ML français pourrait s’exprimer par l’exigence de reconnaissance de la RPDC par l’État français, seul geste qui, dans le contexte actuel, serait un signal suffisamment fort pour lui permettre de jouer le rôle diplomatique « pacifiste » auquel il prétend de façon purement formelle.

Cette exigence doit également s’accompagner d’une autre, tout aussi évidente : la levée immédiate des sanctions économiques qui visent à nouveau uniquement à réduire ce peuple à la misère pour le mettre à genoux devant l’impérialisme US.

Malheureusement on ne peut que constater que dans l’état actuel de déliquescence de la « gauche » française à quel point sont loin les élans de solidarités qui avaient autrefois contribué, tant ici qu’à l’échelle internationale, à mettre un sérieux frein à l’agressivité US, et finalement à la faire reculer dans l’ensemble du Sud-Est Asiatique, au point de l’affaiblir suffisamment pour encourager le renouveau des luttes à l’échelle planétaire.

Une des rares bonnes nouvelle et consolation des temps actuels pour les anti-impérialistes est précisément la continuité de la détermination farouche du peuple coréen à ne pas céder et à continuer d’avancer dans la voie de l’indépendance et de la réunification, malgré que cet objectif aille contre les intérêts majeurs des principales puissance impérialistes dans le monde, et notamment des USA et de la Chine.

Luniterre

Sur le même thème, voir aussi :

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2016/02/19/a-lassaut-du-ciel/

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2016/03/01/debat-sur-le-nucleaire-coreen-suite/

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2017/04/18/agression-us-en-coree-le-point-de-la-situation-actuelle/

Et à la suite des communiqués de Sputnik News, quelques nouvelles illustrations également empruntées à ce média et qui reflètent, de la part des reporters russes, un regard tout de même moins univoque sur le sujet, que celui des occidentaux…

******************

Washington risque d’«apprendre à ses dépens la puissance des missiles nord-coréens»

 

© Sputnik. Igor Mikhalev

14:34 09.08.2017(mis à jour 14:59 09.08.2017) 

Le tir d’essai du missile Minuteman III réalisé par le Pentagone, les manœuvres au-dessus de la péninsule coréenne, ainsi que les menaces de la part du Président américain à l’encontre de la Corée du Nord, représentent pour Pyongyang des provocations qui la forcent à prendre des mesures de dissuasion.

Pyongyang menace d’attaquer les États-Unis en tant que «mesure de prévention» en réponse aux provocations de Washington, a annoncé l’agence nord-coréenne KCNA, citant un communiqué des Forces stratégiques du pays.

Selon le communiqué diffusé en Corée du Nord par l’agence, «la Corée du Nord étudie un plan opérationnel prévoyant de porter une frappe d’envergure» par des missiles balistiques stratégiques à moyenne et longue portée Hwasong-12, contre les bases militaires américaines de Guam, à 4.000 km de Pyongyang, dans le Pacifique, dès que le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un prendra une décision en ce sens.

«Si ce plan est réalisé, les Américains seront les premiers à apprendre à leurs dépens la puissance des missiles nord-coréens», est-il indiqué dans le communiqué.

En outre, selon l’agence nord-coréenne, les États-Unis se font des illusions en pensant que les missiles de Pyongyang ne pourront pas attaquer le continent américain.

«Les États-Unis devraient savoir avec certitude que les missiles balistiques des troupes stratégiques nord-coréennes sont en alerte constante dans la direction de l’océan Pacifique», conclue la KCNA.

Le Président américain Donald Trump a déclaré mardi que Pyongyang ferait mieux de ne plus lancer de menaces à l’encontre des États-Unis, puisqu’il ne récolterait que «le feu et la colère».

La déclaration du dirigeant américain intervient sur fond de fortes tensions politiques entre Washington et Pyongyang. La Corée du Nord est accusée de poursuivre la réalisation de son programme nucléaire.

https://fr.sputniknews.com/international/201708091032582173-usa-coree-nord-puissance-missiles-menaces/

****************************

La Corée du Nord menace d’attaquer aux missiles les bases US de Guam

© REUTERS/ KCNA

01:13 09.08.2017(mis à jour 15:13 09.08.2017)

La Corée du Nord menace d’attaquer aux missiles les bases militaires américaines à Guam, dans le Pacifique, suite à la déclaration du Président US Donald Trump qui a promis «le feu et la colère» à Pyongyang si ce dernier menaçait de nouveau son pays.

La Corée du Nord étudie la possibilité de frapper les bases militaires américaines de Guam, à 4.000 km de Pyongyang, dans le Pacifique, par des missiles balistiques stratégiques à moyenne et longue portée Hwasong-12, a annoncé l’agence nord-coréenne KCNA citant un communiqué des Forces stratégiques du pays.

«La Corée du Nord étudie un plan opérationnel prévoyant de porter une frappe d’envergure» contre ce site militaire, dès que le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un prendra une décision en ce sens, lit-on dans un communiqué diffusé en Corée du Nord.

L’île de Guam abrite la base aérienne américaine d’Andersen où les bombardiers stratégiques B-1 font des escales de ravitaillement lors de leurs survols de la Corée du Sud, ainsi que la base navale d’Apra Harbor.

Pyongyang menace d’adopter cette «mesure de prévention» en réponse aux provocations de Washington.

Le Président américain Donald Trump a déclaré mardi que Pyongyang ferait mieux de ne plus lancer de menaces à l’encontre des États-Unis, puisqu’il ne récolterait que« le feu et la colère». 

En juillet dernier, la Corée du Nord a mené deux tests de missiles balistiques Hwasong-14. Selon les États-Unis, la Corée du Sud et le Japon, ces missiles sont intercontinentaux. Les experts russes estiment qu’il s’agit de missiles à moyenne portée. Pyongyang a pour sa part annoncé le succès des deux essais de missiles intercontinentaux.

https://fr.sputniknews.com/international/201708091032578411-coree-nord-guam-missiles/

*****************************

BUFFET

MÉTRO

PETIT COMMERCE

SORTIE DU CIRQUE

MÉTALLURGIE

CLASS ROOM

JEU IMPROVISÉ

BALADE EN BARQUE

MÉTRO (2)

BALCONS

VOIE FERRÉE

OMBRELLES

 

Et l’orchestre aussi…!

Agression US en Corée : le point de la situation actuelle

.

.

.

 

DIPLOMATIE Ces derniers jours, les dirigeants américains et nord-coréens sont allés très loin dans les menaces. Pour Juliette Morillot, historienne spécialiste de la Corée, ce n’est pas encore fini et les Etats-Unis ont beaucoup à perdre sur ce dossier…

L’article de Juliette Morillot et d’autres faisant le point

de la situation actuelle en Corée,

 

 A lire sur

Solydairinfo:

Agression US en Corée : le point de la situation actuelle

https://solydairinfo.wordpress.com/2017/04/18/agression-us-en-coree-le-point-de-la-situation-actuelle/

ЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖ

ЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖ

ЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖ

ЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖ