Karim Cheurfi, criminel psychopathe, de service guerrier pour la « providence divine »

.

.

.

 .

Karim Cheurfi, criminel psychopathe,

.

de service guerrier

.

pour la « providence divine »

.

.

.

A quelques heures d’un scrutin particulièrement incertain, et alors qu’une timide voix pour la paix, celle de Jean-Luc Mélenchon, commençait à poindre sérieusement dans les sondages, ce mince espoir pourrait bien avoir déjà été assassiné par le terrorisme, dont le resurgissement brutal, à la veille du premier tour, vient renforcer les motivations guerrière affichées par les autres candidats prétendants potentiels au pouvoir…

Bien entendu, un crime commis au nom de la religion, par un converti de fraiche date, au passé criminel chargé…et étrangement laissé libre, malgré son intentionnalité manifeste et ses passages à l’acte violent répétés dans le passé…

Ci-dessous, un article du journal le MONDE, qui a le courage de rétablir l’info, alors que d’autres se contentent de son « non fichage » officiel, au seul « fichier S », pour éluder le problème.

Et encore à la suite, un courrier reçu de la part du camarade Do, qui nous rappelle le précédent, certes moins « violent », mais délibérément manipulatoire, de l’affaire Paul Voise, en 2002,

https://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_Paul_Voise

qui avait grandement favorisé l’accession de Jean-Marie Le Pen au second tour.

Également en lien, plusieurs articles assez documentés du site « France Soir », mais qui ont tendance à escamoter, comme la plupart des autres médias, l’ancienneté de l’influence islamique sur Karim Cheurfi.

A chacun de se faire une idée et de communiquer éventuellement ces quelques infos et réflexions à son entourage.

.

.

.

***********************

************

 .

.

Attaque des Champs-Elysées :

Karim Cheurfi était signalé pour

radicalisation depuis fin 2016

 Selon nos informations, c’est le 9 mars qu’il est entré dans les radars de la direction générale de la sécurité intérieure (DGSI). Une enquête suivie par le parquet antiterroriste.

LE MONDE

| 21.04.2017 à 11h12 • Mis à jour le 21.04.2017 à 15h44 | Par Elise Vincent

Selon nos informations, Karim Cheurfi, l’assaillant abattu sur les Champs-Elysées jeudi 20 avril au soir, a commencé à être repéré pour sa radicalisation à partir de décembre 2016. A cette époque, il est signalé par une personne pour sa volonté de tuer des policiers afin de venger les musulmans tués en Syrie. Il est aussi dénoncé à la même période, car il a indiqué rechercher des armes, et vouloir entrer en contact avec un individu qui s’avérerait un combattant de l’organisation Etat islamique (EI) dans la zone irako-syrienne. Une enquête judiciaire est alors ouverte, confiée à la police judiciaire de Meaux. Elle reste une enquête de droit commun.

Lire aussi :   Ce que l’on sait au lendemain de l’attaque des Champs-Elysées

Ces signalements entraînent toutefois, à partir de janvier, l’inscription de Karim Cheurfi au fichier des signalements pour la prévention et la radicalisation à caractère terroriste (FSPRT). Un fichier créé en mars 2015, quelques mois après l’attaque de Charlie Hebdo, afin de mieux centraliser le suivi des individus dont le niveau de radicalisation est susceptible de basculer vers le terrorisme. Ce fichier contient aujourd’hui environ 16 000 fiches dont 4 000 « objectifs » des services. Karim Cheurfi n’a toutefois pas fait l’objet d’une fiche S.

Le 23 février, Karim Cheurfi est interpellé, mais sa garde à vue ne donne rien. Même chose pour la perquisition réalisée à son domicile. C’est seulement en mars, tout récemment, que le basculement va s’accélérer et que Karim Cheurfi va entrer dans les radars de la direction générale de la sécurité intérieure (DGSI). L’enquête suivie par la PJ de Meaux bascule au pôle antiterroriste du parquet de Paris.

Un profil courant

Lire aussi :   Le piège terroriste

Le 9 mars exactement, la DGSI est saisie, en raison de la volonté de plus en plus sérieuse de Karim Cheurfi d’entrer en contact avec un combattant dans la zone irako-syrienne. Sa dangerosité n’est toutefois pas jugée prioritaire. Les profils comme Karim Cheurfi sont aujourd’hui nombreux. La DGSI suit environ 2 000 individus liés aux filières irako-syriennes. Impossible de suivre en temps réel 24 heures sur 24 tous ces individus. Les investigations menées n’avaient par ailleurs pas permis d’établir de lien formel avec un projet terroriste.

Karim Cheurfi était sorti de prison depuis fin 2015, où il ne s’était pas fait remarquer pour radicalisation. Il venait de finir de purger une peine de quatre ans de prison dont deux avec sursis mise à l’épreuve pour vol aggravé. Une condamnation faisant suite à quinze ans de réclusion pour une triple tentative d’homicide volontaire (des faits remontant à 2001).

Lire aussi :   Attaque terroriste à Paris : quel sera l’impact sur la fin de la campagne présidentielle ?

Son sursis mise à l’épreuve pour le vol aggravé devait prendre fin à l’automne 2017. Selon une source proche du dossier interrogée par Le Monde vendredi matin, il ne respectait pas toujours ses obligations (convocations par le juge d’application des peines ou obligation de soins par exemple). Il n’y avait toutefois pas « de violation manifeste » de ce sursis mise à l’épreuve, selon une autre source proche de l’enquête.

Sa radicalisation très récente, avec une montée en puissance fulgurante, a en tout cas échappé aux services malgré le renforcement considérable de leurs moyens ces cinq dernières années. Un papier portant un message manuscrit prenant la défense de « Daech » (acronyme arabe de l’organisation Etat islamique) a été retrouvé près de son corps, selon des informations de l’AFP.

Elise Vincent

.

Source:

http://www.lemonde.fr/police-justice/article/2017/04/21/attaque-des-champs-elysees-karim-cheurfi-un-homme-excessivement-dangereux-au-long-passe-judiciaire_5114879_1653578.html

.

***************************

***************

.

LE COURRIER DU CAMARADE DO:

.

Terrorisme – Comme en 2002, l’ambiance médiatique de cette fin de campagne électorale 2017 est calculée pour favoriser Le Pen et éliminer la gauche.

    Bonjour à toutes et à tous,

Le spectacle de terrorisme mis en scène en cette fin de campagne électorale 2017 ressemble à s’y méprendre au spectacle des « sales Arabes » organisé juste avant la fin de la campagne électorale 2002.

Souvenez-vous, en 2002, tout était joué, le second tour aurait lieu entre Chirac et Jospin, et Jospin l’emporterait sans coup férir. Mais, Jean-Marie le Pen était le troisième homme et n’était pas très loin de Jospin pour le premier tour.

C’est alors que trois jours avant le premier tour de 2002, on nous montra tous les jours à la télé, et sur toutes les chaines, à la une de toutes les infos, le spectacle de « sales Arabes » qui avaient torturé un petit vieux pour lui soustraire ses économies. Je revois encore sa figure toute déformée par les coups. C’est ainsi que Le pen fut sélectionné par le pouvoir pour le second tour à la place de Jospin. Et c’est ainsi que Chirac devint président avec un score stalinien de 82%. Il avait promis que si les électeurs de gauche votaient pour lui, il en tiendrait compte pour sa politique. Bien sûr, vous savez ce qu’est une promesse électorale, elle n’engage que ceux qui y croient, comme disait Pasqua.

Que nous arrive-t-il en cette fin de campagne électorale 2017 ? exactement la même chose : de « sales Arabes »… non, cette fois-ci ils n’ont pas torturé un petit vieux, la mode étant plutôt au spectacle terroriste… C’est un policier que les « terroristes arabes » ont assassiné. Comme en 2002, ce spectacle a été mis en scène pour faire monter le Pen. Le pouvoir tient à ce qu’elle soit au second tour, et avec beaucoup de voix.

Peut-être la Le pen prendra ces voix à Fillon afin d’assurer que Macron soit en seconde place ? Ou bien les prendra-t-elle plutôt à Macron, et Fillon sera sélectionné au second tour ? N’ayant aucun accès aux sondages secrets des services de renseignement français, il m’est difficile de donner tout de suite une réponse. Il faudra donc attendre dimanche soir pour savoir.

En tout cas, ce spectacle terroriste sensé « prouver » que c’est la guerre est a priori très défavorable à Mélenchon, qui a axé  sa campagne sur la paix. Ce spectacle a été organisé afin de l’empêcher d’accéder au second tour, exactement comme « on » avait éliminé Jospin en 2002.

    Bien à vous,

    do

    http://mai68.org/spip2

FAIRE CIRCULER RAPIDEMENT !

 .

***************************

.

QUATRE ARTICLES SUR FRANCE-SOIR:

.

.

http://www.francesoir.fr/societe-faits-divers/paris-attentat-aux-champs-elysees-karim-cheurfi-condamne-17-ans-de-prison-2001-recidive-peine-laxisme-justice-reduction-liberation-radicalisation

.

http://www.francesoir.fr/societe-faits-divers/paris-attentat-champs-elysees-terroriste-karim-cheurfi-arrete-fevrier-menace-mort-policiers-garde-a-vue-daech-revendication-dgsi-arrestation-violation-controle-judiciaire-soins-psychologiques-renseignement-danger

.


 http://www.francesoir.fr/actualites-france/champs-elysees-karim-cheurfi-un-recidiviste-de-lattaque-de-policiers

.

http://www.francesoir.fr/societe-faits-divers/paris-attentat-aux-champs-elysees-3-proches-du-terroriste-en-garde-vue-les-complices-famille-karim-c-cheurfi-prison

***************

ЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖ

ЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖ

ЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖ

ЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖЖ

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s